VIH : la transmission reste élevée chez les homosexuels hommes

Si le nombre de personnes nouvellement contaminées par le VIH est en baisse en France (6 940 cas en 2008 contre 8930 en 2003), ces résultats sont toutefois à nuancer indique l’InVS (Institut de Veille Sanitaire).

En effet la transmission du virus reste particulièrement élevée au sein de la population homosexuelle masculine. 48% des nouveaux cas concernent en effet cette communauté. Cela représente un taux d’incidence de 1 000 cas pour 100 000 personnes, soit un taux 200 fois supérieur à celui observé au sein de la population hétérosexuelle indique le quotidien “Le Monde”.

Selon les résultats de cette étude publiés dans la revue “The Lancet” la transmission du virus chez les homosexuels masculins français serait désormais hors de contrôle.

Et Stéphane Le Vu, qui a dirigé l’étude pour l’InVS, d’inviter les autorités françaises à revoir leur stratégie en ciblant davantage les groupes à risques lors de prochaines campagnes de prévention.