Sida : l’espoir d’un vaccin


ANNONCES

L’espoir d’un vaccin contre le VIH fait de nouveau la une de l’actualité santé en cette fin de semaine. Des chercheurs américains de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) affirment en effet avoir découvert deux puissants anticorps d’origine naturelle capables de bloquer la plupart des souches connues du VIH, tout au moins en laboratoire. Ces antigènes baptisés VRCO1 et VRCO2 auraient la capacité d’arrêter 90% des souches connues du VIH .

D’autre part les scientifiques indiquent avoir démonté le mécanisme biologique par lequel ces anticorps arrivent à bloquer le virus.


ANNONCES

Dans un communiqué publié hier jeudi 8 Juillet 2010 le Docteur Anthony Fauci, directeur du NIAID, se félicite de ces résultats très prometteurs qui permettront plus rapidement encore aux chercheurs de découvrir un vaccin capable de protéger de façon étendue contre le virus responsable du sida”.

“La découverte de ces antigènes aux pouvoirs exceptionnellement étendus de neutralisation du VIH et l’analyse expliquant comment ils opèrent représentent des percées exaltantes qui vont accélérer nos efforts pour découvrir un vaccin capable de protéger de façon étendue contre le virus du sida” a t-il déclaré.

C’est dans le sang d’une personne séropositive que les chercheurs ont découvert ces deux anticorps naturellement produits par l’organisme. Ils les ont ensuite isolés avec un nouvel outil moléculaire, une des protéines formant le VIH. Cette dernière a ensuite été a été programmée pour réagir uniquement aux anticorps spécifiques à l’endroit où le virus s’attache aux cellules de l’organisme humain qu’il infecte.

D’autre part le Docteur Anthony Fauci a souligné que “la technique à laquelle l’équipe de recherche a recouru pour trouver ces anticorps” représentait une nouvelle approche qui pouvant être appliquée “à la conception et au développement d’un vaccin contre de nombreuses autres maladies infectieuses”


ANNONCES

Laisser un commentaire