Echographie ductale du sein


ANNONCES

“Echographie ductale du sein” par le Docteur Gilles Kern. Les congrès mondiaux ou comités scientifiques internationaux ont montré en 2009 que l’approche anatomique du sein est incontournable avec en particulier l’échographie mammaire ductale radiaire. Ce concept anatomique dépendant peut être appliqué à toutes les formes d’imagerie y compris à visée thérapeutique.

Principe : Etude du sein par rotation autour du mamelon avec sonde de 10 à 13 Mhz de 9 cm associée à l’élastographie couleur (congrès de Wien chaque année en mars) : la valeur prédictive négative est proche de 100% d’après la dernière étude multicentrique européenne.


ANNONCES

Cette analyse dynamique , lobe par lobe montre également le drainage superficiel dans les ligaments de Cooper, suivi d’une étude de toutes les chaînes ganglionnaires avec sonde haute résolution 3D. Couplée à la mammographie numérique qui montre les mêmes espaces sous cutanés de drainage à partir des canaux , les résultats diagnostics passent de 70 à 98% de sensibilité (Chine, Corée, Etats-Unis).

La macrobiopsie à l’aiguille 8G en échographie est réalisée en l’absence de suspicion de lésion multifocale ou endocanalaire migrante (indication d’IRM dans ces cas particuliers : 15 à 30% selon les auteurs)

L’examen permet de suivre la lumière de chaque canal galactophore du mamelon jusqu’à la distalité du lobe.

Le lobe a la forme d’un petit sac allongé rempli de tissu conjonctif hyperéchogène et contient une structure creuse en forme de grappe de raisins dont les grains : les lobules sécrètent le lait.

La paroi interne est tapissé par l’épithélium et ce sont précisément ces structures épithéliales et ducto-lobulaires intra-lobaires que l’on peut visualiser jusqu’à 0,1 mm sans problème.

L’œil n’est pas un microscope mais 0,1 mm zoomé en codage harmoniques tissulaires, sonde 3D et élastographie représentent une étude macroscopique révélateur de lésion millimétrique visible en attendant les traceurs biomoléculaires.

Résultat : La bibliographie mondiale résume les recherches extraordinaires actuelles du « concept ductal « décliné sur toutes les techniques avec prise en compte des vecteurs de drainage lymphatique. Les plus grands professeurs américains, chinois, coréens etc…publient et transmettent ce savoir.

Moins de surdiagnostic, plus d’économie et de performances : taille moyenne des anomalies retrouvées dans notre expérience : 2,5 mm de diamètre.

Conclusion : l’échographie mammaire ductale plus élastographie couleur associée à la mammographie numérique et toute technique d’imagerie se rapportant à l’anatomie du lobe et du canal représentent aujourd’hui la seule approche intellectuelle correcte des maladies du sein : elles ouvrent les perspectives thérapeutique correspondantes.

Dr Kern Gilles. Cabinet de radiologie , 2 pl de l’étoile , grenoble 38000.   Tel : 0476500060

Bibliographie :
T. Stavros, Craig Hospital United States : breast cancer initially detected by hand-held ultrasonds – redefining of breast cancer imaging – automatic breast ultrasounds and CAD.2009
Assoc. prof Ei Ueno, Tsukuba, Japan :breast cancer screening with ultrasounds.2009
Prof Yi-Hong Chou (Taiwan : ductal scanning and intra ductal spreading in breast cancer : high resolution ultrasounds) 2008
Doo Kyoung Kang, Suwon : Corea : assessment mammography with sonography . 2007
James G Going, Glasgow, UK : ductal-lobar organisation of human breast.2006
Dooley William : detection cells breast cancer with methylation PCR specific .2007
Setsuko Kaoku : Sawaï clinic, Japan : ultrasonography of axillary node metastases.2009


ANNONCES

Laisser un commentaire