Des implants mammaires Poly Implant Prothèse retirés du marché


ANNONCES

Attention une augmentation du nombre d’incidents de ruptures de prothèses mammaires pré remplies de gel de silicone fabriquées par la société Poly Implant Prothèse a été signalée à l’Agence de sécurité sanitaire des produits de santé. Après une visite de contrôle effectuée dans les locaux de cette société, l’Afssaps n’a pu que constater que le gel de silicone utilisé était différent de celui qui avait été déclaré lors de la mise sur le marché. Ces prothèses ne sont donc pas conformes à la réglementation en vigueur et n’ont pas fait l’objet de l’évaluation qu’elle prévoit

L’Agence a donc décidé de la suspension de la mise sur le marché et de l’utilisation de ces implants mammaires fabriqués par la société Poly Implant Prothèse. Cette décision restera en vigueur jusqu’à la mise en conformité des produits avec les exigences essentielles mentionnées à l’article R.5211-17 du code de la santé publique, et pour une durée n’excédant pas un an. A noter que cette décision est également assortie d’un retrait des produits concernés.


ANNONCES

Pour savoir votre prothèse est concernée, l’Afssaps vous recommande de consulter les informations concernant le type d’implant mammaire implanté sont disponibles dans les documents (compte rendu opératoire, carte d’implant) délivrés par le chirurgien à la suite de votre intervention. Si vous ne les trouvez pas de panique. Prenez contact avec le chirurgien qui vous a opéré. Ces coordonnées pourront vous être communiquées par l’établissement dans lequel vous avez été prise en charge. Afin de faciliter vos démarches, le mieux est que vous soyez en possession des éléments permettant de retrouver votre dossier médical (date d’intervention, nom du chirurgien, etc.)

Si vous portez l’une de ces prothèses, prenez rendez-vous avec votre médecin ou chirurgien pour être examinée et afin qu’il vous prescrive un examen adapté le cas échéant. Dans tous les cas sachez, qu’à ee stade il n’a pas été identifié de complications différentes de celles qui sont habituellement rencontrées avec d’autres implants mammaires. Seule une fréquence plus élevée de ruptures de ces prothèses et de réactions inflammatoires locales a en revanche été observée.

Pour plus d’informations contactez en priorité votre chirurgien ou votre médecin. Un numéro vert (0800 636 636) a également été mis en place à l’Afssaps.

Photo non contractuelle – Domaine publiic- Food and Drug Administration


ANNONCES

Laisser un commentaire