Dengue : tendance à la baisse…


ANNONCES

Selon le dernier point épidémiologique de l’Institut de veille sanitaire (InVS) la tendance est à la baisse en ce qui concerne l’épidémie de dengue aux Antilles.

Ainsi si l’épidémie reste très active en Martinique et en Guadeloupe, la tendance est à la stabilisation du côté de la Martinique et à la diminution en Guadeloupe.


ANNONCES

Dans le détail 3500 nouveaux cas évocateurs de dengue ont été recensés la semaine dernière en Martinique (contre 3600 la semaine précédente) soit un total de 32 600 depuis le début de l’épidémie. Parmi eux 432 cas confirmés ont été hospitalisés et 13 décès sont à déplorer (2 sont en cours d’investigation). Dans son communiqué l’InVS précise que le pic épidémique observé en 2001 est largement dépassé.

Pour la Guadeloupe le nombre hebdomadaire de cas évocateurs de dengue continue de diminuer depuis 3 semaines avec 2300 nouveaux cas la semaine dernière soit un total de 38 200 cas depuis le début de l’épidémie. Parmi eux 337 cas confirmés ont été hospitalisés et 5 décès sont à déplorer. Dans son communiqué l’InVS précise que le pic épidémique semble avoir été atteint en semaine 31 (première semaine d’Août).

Mais tendance à la baisse ou pas, les autorités rappellent encore une fois quels sont les gestes permettant à chacun de se protéger et de protéger les autres.

Il est tout d’abord impératif d’éliminer les eaux stagnantes où les moustiques pondent leurs oeufs (coupelles de pots de fleurs, gouttières…). Deuxième recommandation : il faut absolument porter des vêtements amples et couvrants, utiliser des répulsifs et dormir, même pour la sieste, sous des moustiquaires pour se protéger contre les piqûres de moustique.

Enfin il est vivement recommandé de consulter son médecin traitant en cas de fièvre brutale et de douleurs articulaires en particulier au retour d’un voyage en zone tropicale. Une personne piquée par un moustique porteur de l’un des virus peut à son tour contaminer un moustique “sain”. A son tour il peut alors transmettre le(s) virus.

Source : INPES – Ministère de la Santé – InVS – Cire AG


ANNONCES