Cancer du sein : la mortalité ne baisse pas assez en France


ANNONCES

cancerduseinChaque année en France près de 11 000 femmes décèdent des suites d’un cancer du sein. Selon une étude du Centre international de recherche sur le cancer si la tendance est à la baisse (-11% entre 1989 et 2006) elle reste insuffisante par rapport à nos voisins européens. Ainsi en Europe la baisse de la mortalité atteint les 19% en moyenne. Dans certains pays cette baisse est même spectaculaire : -45% en Suède, -35% en Grande-Bretagne, -30% en Ecosse, -29% en Irlande du Nord, -27% en Espagne.

Selon Philippe Autier, l’un des auteurs de l’étude, cette baisse significative du nombre de décès s’explique par la combinaison des différentes mesures mises en place au cours des 20 dernières années (dépistage précoce, traitements plus efficaces…).A propos de la situation française il n’y va pas par 4 chemins en déclarant « Là, il y a un énorme besoin de revoir le système. C’est la seule chose qu’on puisse dire ».


ANNONCES

La France n’est toutefois pas isolée. Dans certains pays européens la mortalité est même en hausse comme par exemple en Grèce, en Estonie, en Roumanie, ou bien encore en Lettonie.

Qu’est-ce qui marche ailleurs et ne fonctionne pas suffisamment chez nous ? C’est toute une réflexion qu’il va falloir mener sur le sujet.

L’occasion pour rappeler que le dépistage précoce est actuellement le moyen le plus fiable de détecter la maladie. Plus le cancer est détecté plus les chances de guérison sont importantes. Chaque année les femmes françaises âgées de 50 à 74 ans sont d’ailleurs invitées à participer au dépistage organisé du cancer du sein.

Pour autant ils ne sont que 53 % à le faire (chiffre InVS 2009) un score très insuffisant et qui reste en dessous de l’objectif européen qui vise un taux de participation de 70 %.

Articles pouvant vous intéresser rédigés par les médecins de l’équipe de News Santé

Détection précoce de certains cancers par la respiration par le Docteur Erard de Hemricourt
La salive comme test de dépistage du cancer par le Docteur Erard de Hemricourt
Echographie du sein en mode ductal : dépistage idéal des petits cancers (1-5 mm) par le Docteur Gilles Kern
Dépistage du cancer : en fait-on trop ? par le Docteur Erard de Hemricourt

Etude du Centre international de recherche sur le cancer (Circ),  British Medical Journal 11/08/2010


ANNONCES