On lui annonce un cancer par courrier… 5 jours après l’hôpital reconnaît une erreur




Terrible histoire que celle de cet homme de 48 ans qui pendant plus de 5 jours a cru qu’il était atteint d’un cancer de la vessie ou de la prostate… Une nouvelle qui lui a été annoncée par courrier après un examen préopératoire en vue d’une opération à l’estomac.

Pixabay

Et c’est le Républicain Lorrain qui s’est fait l’écho de cette incroyable erreur médicale dont il espère obtenir réparation devant la justice.

Engagé dans un protocole de by-pass, c’est par courrier que ce chauffeur routier de profession a reçu les résultats de son scanner, un examen nécessaire avant toute opération. Et ce compte-rendu qu’il attendait sans trop d’appréhension s’est révélé être annonciateur d’une terrible nouvelle : on lui annonce qu’il souffre d’un carcinome urothélial, en clair d’un cancer.

Le choc est terrible pour lui, pour ses proches, pour son entourage. Désemparé, il va tout faire pour essayer de comprendre. Même son médecin traitant ne comprend pas. Comment a t-elle pu passer à côté de ce cancer alors les examens réguliers subis par son patient n’ont jamais permis de le déceler ?

Après plusieurs et interminables jours d’angoisse durant lesquels il n’a pas réussi à trouver le sommeil, c’est par téléphone qu’il va apprendre via le secrétariat de l’hôpital qu’il y avait eu une erreur…

Et si aujourd’hui cet homme est soulagé, il entend bien obtenir réparation devant la justice…