La pleine lune perturberait bien le sommeil




13-journee-sommeilLes organisateurs de la 13eme journée nationale du sommeil® avaient choisi pour thème “Sommeil et performance : de l’excellence au quotidien”, de nombreuses études ayant montré que la durée et la qualité du sommeil avaient un effet bénéfique sur les performances psychomotrices, cognitives et physiques.

Cette année ils avaient tenu tout particulièrement à sensibiliser les Français sur l’importance de l’environnement pour un sommeil de qualité…

Pourquoi ? Parce que trop souvent notre sommeil est perturbé par des nuisances environnementales qui ne sont pas sans conséquences sur notre santé comme sur notre qualité de vie.

Oui mais il est parfois difficile de tout maîtriser…. Si l’homme peut lutter contre certains facteurs qui perturbent notre sommeil (bruit, excès de températures, lumière nocturne), il ne peut pas faire grand chose contre la lune !

Et oui l’astre lunaire entre également en compte selon les résultats d’une étude menée par des chercheurs de l’hôpital psychiatrique universitaire de Bâle en Suisse.

C’est en mesurant l’activité cérébrale de 30 volontaires qu’ils ont constaté l’influence des cycles lunaires sur le sommeil.

C’est ainsi qu’en période de pleine lune, l’activité cérébrale liée à la phase profonde du sommeil se retrouve diminuée de 30% en moyenne.

Les chercheurs ont également constaté que durant cette phase on mettait 5 minutes de plus à s’endormir et qu’on dormait 20 minutes de moins.