Un implant pour prédire les crises d’épilepsie




Des chercheurs de l’université de Melbourne affirment avoir testé avec succès un nouveau dispositif capable de prédire les crises d’épilepsie. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue médicale internationale “The Lancet Neurology”.

“Prévoir quand une crise peut se produire pourrait considérablement améliorer la qualité de vie et l’autonomie des personnes atteintes d’épilepsie” a déclaré le Professeur Mark Cook, président de médecine de l’Université de Melbourne et directeur de neurologie à l’Hôpital de St Vincent.

Ce dispositif est composé d’un appareil implanté sous la poitrine relié à des électrodes enregistrant l’activité électrique à la surface du cerveau.

Il mesure l’activité électrique à la surface du cerveau, via une technologie sans fil, puis transmet les informations à un boitier manuel chargé de calculer la probabilité d’une crise à venir.

The University of Melbourne

The University of Melbourne

L’étude a porté sur 15 personnes atteintes d’épilepsie, âgées entre 20 et 62 ans et qui avaient été victimes de 2 à 12 crises par mois. Le dispositif a ainsi permis de prédire les crises avec un taux de réussite de 65%.

Si peu d’effets secondaires ont été observés, des études complémentaires seront toutefois nécessaires en raison d’une infection enregistrée sur l’un des patients.

L’épilepsie est l’une des maladies neurologiques les plus fréquentes après l’ AVC. Elle affecte près de 60 millions de personnes à travers le monde dont 400 000 en France.  40% des épileptiques ne sont aujourd’hui pas capables de contrôler leurs crises avec les traitements existants.