Cancer de la prostate : 1 homme sur 3 traité à tort ?




© Institut National du Cancer Américain

A plusieurs reprises déjà, le Docteur Erard de Hemricourt s’est fait l’écho sur notre site des prises de position explicites en défaveur du dépistage systématique du cancer de la prostate par le dosage sanguin du PSA aux États-Unis.

Il y a un peu moins d’un an  il retranscrivait les dernières recommandations de l ‘U.S. Preventive Services Task Force’ (USPSTF). Elles  confirmaient l’absence d’intérêt médical du PSA dans le dépistage systématique du cancer de la prostate et rappelaient également les effets secondaires et préjudiciables qui accompagnent l’utilisation du PSA chez les hommes en bonne santé (Screening for Prostate Cancer : U.S. Preventive Services Task Force Recommendation Statement. Virginia A. Moyer et al. Annals of Internal Medecine. 2012/05/22. 157 – 2).

Pour info,  si ce dépistage est préconisé en France par les urologues et parfois par les généralistes, il ne fait pas partie des recommandations de notre Haute Autorité de Santé.

Aujourd’hui une étude américaine dont s’est fait l’écho en France “La revue du patricien”  révèle qu’entre 30 et 50% des patients sont traités à tort pour un cancer de la prostate alors qu’ils pourraient simplement bénéficier d’une surveillance active.

Interrogé par le NouvelObs, et pour expliquer ce surtraitement des patients qui touche aussi la France, le Professeur Michael Peyromaure du service d’urologie de l’hôpital Cochin, évoque à la fois des médecins qui pensent que “le cancer de la prostate est forcément un cancer agressif”, les patients qui veulent absolument se faire opérer mais aussi la pression des chiffres .

Et de lâcher « Quelques médecins pensent encore que le cancer de la prostate est forcément un cancer agressif  (…) puis, il y a une pression des chiffres. Le fait de faire beaucoup d’actes opératoires fait monter dans les classements, augmente le prestige d’un établissement, crée de la notoriété pour l’urologue et même pour quelques uns du privé. Pas pour tous bien sûr, mais cela augmente aussi tout simplement leurs revenus »