Paris – Des dentistes soupçonnés de mutiler leurs patients




© Fotolia

© Fotolia

Selon une information du quotidien “Le Parisien/Aujourd’hui en France”, l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France aurait mené en début de semaine des contrôles au sein de plusieurs centres de santé de la capitale. En cause des accusations de la CFDT-Santé selon laquelle des dentistes dévitalisent volontairement des dents saines pour mieux facturer ensuite couronnes et autres bridges.

Des accusations graves qui, si elles venaient à être confirmées, pourraient être particulièrement lourdes de conséquences pour les praticiens.

« Si ces faits étaient avérés, il s’agirait de mutilations, ce qui pourrait aboutir à des sanctions pénales » a notamment déclaré Pierre-Charles Lansade, le président du conseil départemental de l’ordre au Parisien. Et de préciser aussitôt que pour l’instant rien ne permettait d’étayer ces accusations.

Selon la CFDT deux praticiens seraient particulièrement visés par ces accusations. Ils poseraient des « prothèses dentaires céramiques multiples, alors même que l’état dentaire des patients ne le nécessite pas ».

Leurs principales victimes seraient des  bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire, une protection qui garantie la prise en charge de certaines prothèses.

Le quotidien va encore plus loin indiquant avoir eu copie de documents révélant que les poses de prothèses avaient représenté 95% de l’activité d’un praticien au mois de novembre.

Ces accusations sont-elles fondées ? Les contrôles effectués par l’ARS mais aussi par l’Assurance-Maladie devraient permettre d’y voir un peu plus clair. En attendant les centres de santé visés évoquent  des allégations mensongères et des propos proches de la diffamation.