C’est la journée mondiale du diabète




©Fotolia (tous droits réservés)

Aujourd’hui, mercredi 14 novembre 2012, se déroule la  journée mondiale du diabète. Lancée par la Fédération Internationale du Diabète et l’Organisation Mondiale de la Santé en 1991, cette journée rassemble chaque année des millions de personnes. L’initiative a été conçue  en réponse aux inquiétudes liées à l’incidence croissante du diabète dans le monde. En 2007, elle est devenue une des Journées officielles des Nations Unies par l’adoption de la Résolution 61/255.

Elle a pour but  de mieux faire connaître cette maladie dans le monde – son ampleur mais aussi les moyens dont on dispose pour la prévenir. Instaurée par la Fédération mondiale du Diabète et l’OMS, cette journée est organisée le jour anniversaire de la naissance de Frederick Banting qui, avec Charles Best, a joué un rôle crucial dans la découverte de l’insuline, en 1922. Chez les diabétiques, cette hormone indispensable à la survie est aujourd’hui utilisée à des fins thérapeutiques.

L’OMS estimait à plus de 346 millions le nombre de diabétiques dans le monde. Si aucune mesure n’est prise, il est probable qu’il y en aura plus du double en 2030. Près de 80% des décès attribuables au diabète surviennent dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Aujourd’hui le diabète c’est près de 5 millions de morts chaque année, soit 1 diabétique qui meurt toutes les 7 secondes.

Selon l’Association Françaises des Diabétiques  le nombre de personnes diabétiques traitées en France est passé de 1,6 à 2,9 millions en moins de 10 ans. A cela s’ajoutent les diabétiques qui s’ignorent. Evalué à 500 000 il y a encore peu, ils sont probablement 700 000, voire plus, portant le nombre de personnes atteintes de 3,6 millions à 4 millions. 400 nouveaux cas sont diagnostiqués par jour.

Cette l’année l’AFD souhaite profiter de la fenêtre médiatique propre à ce rendez-vous annuel pour rendre visibles et audibles les messages de son Livre Blanc « Diabète et travail, propositions pour en finir avec les discriminations » avec une action politique auprès des médias et des députés à l’Assemblée nationale.

Mieux faire connaître le diabète, sa prise en charge et surtout les moyens de le prévenir… tels sont les objectifs de l’Association qui tient tout particulièrement à sensibiliser sur les signes de reconnaissance du diabète à un stade précoce afin d’éviter des complications.

Cette journée est aussi l’occasion pour nous de revenir sur la récente découverte d’une équipe de chercheurs suédois qui a réussi à mettre en évidence un nouveau marqueur sanguin permettant d’identifier longtemps à l’avance les personnes à risque de développer un diabète de type II.

Pour plus d’infos voir l’article du Docteur Erard de Hemricourt Nouveau marqueur sanguin dans la détection très précoce du diabète de type II