Appel à la grève chez les internes




Les internes en ont assez et le font savoir ! Dans un communiqué de presse publié hier l’intersyndicat national des internes des hôpitaux appelle à une grève illimitée  et totale à compter du 12 novembre prochain.

C’est à  l’issue de l’Assemblée Générale extraordinaire tenue par l’ISNIH, et devant le mécontentement des jeunes praticiens, que la décision d’une grève générale a été prise à l’unanimité. Une manifestation nationale est d’ores et déjà prévue à Paris à cette date.

Cette décision fait notamment suite à la signature de l’avenant n°8 portant sur les dépassements d’honoraires. Pour l’intersyndicale, les termes en sont plus que mitigés notamment vis à vis des jeunes.

Evoquant l’insuffisance de l’association active des structures jeunes au processus décisionnel, l’ISNIH demande à être associée pleinement à la signature de ladite Convention, afin de veiller notamment à une rémunération juste pour tous.

D’autre part elle souhaite également alerter les tutelles du malaise existant chez les internes concernant leurs conditions de travail et de formation.

Et de déplorer qu’aucune mesure claire n’ait été mise en place depuis l’étude Gardes et astreintes publiée par l’ISNIH en septembre dernier, qui est pourtant alarmante. Repos de sécurité, temps de travail, temps de formation, création de postes d’enseignants-chercheurs sont autant de questions pour l’instant sans réponse.

Aujourd’hui l’intersyndicale souhaite enfin obtenir des garanties concernant l’indépendance des médecins vis à vis des complémentaires santé, mise à mal par les textes en discussion, et la réaffirmation par le Législatif qu’aucune contrainte à l’installation ne sera décidée.

Dans l’attente l’ISNIH et les milliers d’internes qu’il fédère appellent l’ensemble des organisations jeunes de médecins et au-delà de la santé, à venir discuter d’une plateforme commune de revendication afin d’obtenir que les jeunes soignants ne soient pas les oubliés de la jeunesse pourtant priorité première de la Présidence.