Crise : de plus en plus d’européens renoncent aux soins…




Crédits photo : ©Fotolia

Ce n’est malheureusement pas nouveau mais le phénomène semble s’accentuer chaque année un peu plus. Faute de moyens financiers, ils sont en effet de plus en plus nombreux à renoncer ou à reporter  leurs soins.

Ainsi et selon les chiffres de la sixième édition du « Baromètre Cercle Santé – Europ Assistance » 22% des Européens déclarent avoir reporté ou renoncé à des soins médicaux en raison de difficultés financières.

Et si ce renoncement aux soins s’installe aussi bien en Europe qu’au Etats-Unis, il progresse plus fortement en Pologne (41%), en Italie (27%) et en Allemagne (30%).

En France ce sont 27% des sondés qui déclarent avoir reporté ou renoncé à des soins, d’abord des soins dentaires (19%) devant les achats de lunettes (10%), puis l’achat de médicaments ( 5%).

De ce « Baromètre Cercle Santé – Europ Assistance » on retiendra également que les américains ont un jugement plus positif que les européens sur leur qualité de vie.

Ainsi ils jugent leur qualité de vie actuelle très bonne avec une note de 7.1 sur une échelle allant de 1 à 10 contre une note de 5.2 sur 10 seulement chez les Européens.

En Europe, les Suédois (avec une note de 7.1 sur 10), les Autrichiens (avec une note de 6.6 ) et les Anglais (avec une note de 6.2) sont les plus satisfaits de leur qualité de vie.

A l’inverse, les Italiens, avec une note de 4.3 sur 10, sont les moins satisfaits. Quant aux Français, avec une note de 5 sur 10, ils se situent légèrement en dessous de la note moyenne attribuée par l’ensemble des Européens.

Enfin, que l’on soit européen ou américain, la bonne santé et le bonheur familial semblent aujourd’hui bien plus importants que le confort matériel.

Ainsi pour 75% des Européens et des 67% Américains sondés, le bien-être, c’est d’abord « être en bonne santé physique », les Italiens plaçant la santé très loin en première position (95% des citations).

Les Français placent la santé en première position (73%) et la famille en seconde position (63%) comme facteurs de bien-être.