Boissons « énergisantes » : un renforcement de la vigilance est demandé




Il y a quelques jours une nouvelle polémique éclatait à propos de ces fameuses boissons « énergisantes ». En cause deux nouveaux décès suspects pouvant être en lien avec la consommation de ces boissons.

L’ANSES, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail, avait alors appelé à une plus grande vigilance tout en rappelant un certain nombre de précaution à prendre avant leur consommation.

Aujourd’hui c’est Marisol Touraine, la Ministre des Affaires sociales et de la Santé, qui a décidé de se saisir du dossier. Dans un communiqué elle indique avoir demandé à l’Anses de renforcer sa vigilance sur toutes ces boissons dites « énergisantes ».

La Ministre recommande en outre de suivre les précautions suivantes :

-Ces boissons doivent être réservées aux adultes et sont déconseillées aux femmes enceintes et aux sportifs.

– Ces boissons doivent être consommées avec modération ; il est conseillé de ne pas dépasser les doses mentionnées, le cas échéant, sur les étiquettes. La consommation de boissons contenant l’association de caféine, taurine et glucurunolactone à des doses élevées ne doit dépasser plus de 125 ml par jour, soit, la contenance d’une demi-cannette standard (250 ml).

– Ces boissons contenant des ingrédients pouvant entraîner une hyperexcitabilité, une irritabilité, une nervosité et une augmentation de l’anxiété, ne doivent pas être associées à des boissons alcoolisées, substances ou des médicaments ayant une action sur le système nerveux central ou des effets neurologiques.

Avec le service presse du cabinet de la Ministre des Affaires sociales et de la Santé