Malbouffe = dépression ?




Photo : ©Len Rizzi/National Cancer Institute

Plus vous mangez mal, plus vous avez de risque d’avoir le moral en berne. Telle est la très surprenante conclusion d’une étude espagnole qui, pour la première fois, fait un lien entre malbouffe et mauvaise santé mentale.

Selon cette étude menée par de chercheurs des universités de Las Palmasde Gran Canaria et de Navarre, les adeptes de ce que l’on appelle la “malbouffe” seraient deux fois plus exposés au risque de dépression que ceux ayant une alimentation plus équilibrée.

Ainsi les personnes mangeant fréquemment des hamburgers, pizzas, saucisses, beignets et autres pâtisseries transformées  auraient 51% de risque en plus d’être victimes d’une dépression. Pour info cette étude a porté sur plus de 8900 personnes n’ayant jamais souffert de dépression et suivies pendant 6 mois.

Pour Almudena Sanchez-Villegas, co-auteur de l’étude, plus la consommation de ce type d’aliments est importante plus le risque de dépression est élevé.

Sont particulièrement concernés les célibataires, les sédentaires, les fumeurs et généralement tous ceux dont l’alimentation est pauvre en fruits, en légumes et en poissons.