Asthme : un vaccin efficace par injection intramusculaire




(Public Domain)

L’asthme allergique est une maladie respiratoire chronique qui affecte près de 300 millions de personnes à travers le monde. Le nombre d’individus asthmatiques a doublé ces dix dernières années et près de 250 000 personnes meurent prématurément chaque année en raison de cette affection.

Aujourd’hui, et parmi les nouvelles pistes actuellement étudiées par les scientifiques, la vaccination semble l’une des approches les plus prometteuses.

Des chercheurs de l’Inserm et du CNRS (“Institut du thorax” CNRS/Inserm/Université de Nantes) indiquent avoir testé avec succès sur la souris un vaccin novateur contre un des allergènes les plus rencontrés chez les patients asthmatiques, les acariens.

En pratique les chercheurs ont injecté deux doses de vaccin (à 3 semaines d’intervalle) directement dans  le muscle de souris asthmatiques. Ces  deux injections ont permis de réduire de manière significative l’hypersensibilité des voies aériennes et les niveaux de cytokines inflammatoires qui étaient  présentes dans les poumons de souris asthmatiques non vaccinées.

Cette nouvelle technique  de vaccination, basée sur l’ADN de la substance allergisante, est  en cours de développement préclinique réglementaire pour de futurs essais cliniques chez l’Homme.

Dans son communiqué l’Inserm rappelle qu’aujourd’hui que le traitement contre l’asthme consiste à administrer des corticoïdes qui traitent les symptômes et suspendent temporairement la maladie sans toutefois la guérir.