Trop ou pas assez de sommeil, c’est mauvais pour le coeur




Institut national du sommeil et de la vigilance

On sait depuis longtemps que la durée et la qualité du sommeil ont un effet bénéfique sur les performances psychomotrices, cognitives et physiques.

Aujourd’hui une nouvelle étude menée par des chercheurs américains nous apprend qu’un mauvais sommeil peut aussi avoir une autre conséquence : augmenter le risque cardiovasculaire.

Cette augmentation concernerait aussi bien ceux qui dorment trop que ceux qui ne dorment pas assez. Ainsi, et selon les résultats de cette étude, dormir plus de 8  heures ou moins de 6 heures par nuit serait mauvais pour le cœur.

A commencer par ceux qui ne dorment pas assez. Selon cette étude, menée sur 3.019 personnes âgées de plus de 45 ans. les personnes dormant moins de 6 heures par nuit verraient le risque d’accident vasculaire cérébral et d’infarctus doubler. Quant à la probabilité de défaillance cardiaque, elle serait multipliée par 1.6.

Pour les personnes dormant plus de 8 heures par nuit, elles auraient 2 fois plus de risque d’avoir une angine de poitrine, et 1,1 fois plus de risque de développer une maladie coronarienne.

C’e n’est pas la première fois qu’une étude démontre l’importance du sommeil et ses bienfaits pour la santé.

Il y a quelques jours à peine, lors de la journée du sommeil,  l’Institut national du sommeil rappelait que la privation aigue ou chronique de sommeil pouvait perturber la performance physique : altérations cardiovasculaires, fatigue musculaire, troubles immunitaires, prise de poids, risque diabétique.

Pour le “trop” de sommeil (+ 8 heures/nuit) les raisons qui peuvent conduire à des problèmes cardiaques ne sont pas suffisamment claires pour le Professeur Rohit Arora, président de la cardiologie à l’École de médecine de Chicago, et co-auteur de l’étude.

D’où la nécessité selon lui de poursuivre les recherches. Pour autant ces résultats doivent encourager les médecins à davantage parler du sommeil avec leurs patients.