Plan Alzheimer, l’Elysée oublie les orthophonistes




Mercredi 1er février, le Président de la République a prononcé une allocution à l’occasion du 4ème anniversaire du Plan Alzheimer.

Alors que les orthophonistes interviennent dans la prise en charge de la maladie d’Alzheimer à toutes les étapes de la maladie et accompagnent les aidants en les informant et en les formant, la Fédération Nationale des Orthophonistes, seule organisation représentative des orthophonistes, n’a pas été conviée pour cette occasion !

La Fédération Nationale des Orthophonistes rappelle le rôle et l’indication de l’intervention orthophonique auprès des malades Alzheimer que la Haute Autorité de Santé (HAS) a récemment précisés :

• Elle vise à maintenir et à adapter les fonctions de communication du patient (langage, parole et autres) et à aider la famille et les soignants à adapter leur comportement aux difficultés du malade,
• Son objectif principal est de continuer à communiquer avec le patient, afin de prévenir d’éventuels troubles du comportement réactionnels,
• Elle peut être prescrite à différents stades, l’approche thérapeutique devant être évolutive et s’adapter aux troubles du patient, à son comportement, à sa motivation, à son histoire personnelle et aux possibilités de coopération avec l’entourage,
• Elle est recommandée dans les maladies avec atteinte du langage au premier plan (démence sémantique, aphasie primaire progressive),
• Elle concerne également les troubles de la déglutition.

La FNO prend acte de cet « oubli » et demande la pleine prise en compte par les pouvoirs publics du caractère représentatif de la Fédération Nationale des Orthophonistes pour toute une profession, et de son implication dans les priorités de santé publique.

Ceci est un communiqué de la Fédération Nationale des Orthophonistes