Dépassements d’honoraires : la Cnam dénonce les excès




Crédits photo : ©Fotolia

Suite à l’enquête menée par le mensuel «60 millions de consommateurs», les dépassements d’honoraires au sein de l’hôpital public ont été jugés indécents par la célèbre association de consommateurs (voir Dépassements d’honoraires : les hôpitaux pointés du doigt) qui a relevé des tarifs jusqu’12 fois supérieur au tarif remboursable par l’Assurance-Maladie.

Parmi les très nombreuses réactions celle de Frédéric Van Roekeghem, directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie.

Au quotidien “Le Parisien/Aujourd’hui en France” , il annonce qu’il a décidé de partir en campagne contre ces excès afin de mettre le Conseil de l’ordre des médecins devant ses responsabilités.

Déplorant de trop nombreux excès, Frédéric Van Roekeghem indique que l’Assurance Maladie a écrit à 249 médecins libéraux et à 28 praticiens hospitaliers qui ne respecteraient pas le le code de déontologie car ne pratiquant pas le « tact et la mesure »…

Sur le papier ce dispositif doit en principe prendre en compte la capacité financière du patient, proportionnels à la technicité de l’acte et à la notoriété du praticien.

Dénonçant une certaine passivité du Conseil de l’Ordre, l’Assurance Maladie se dit prête à revaloriser certains actes médicaux, comme  les honoraires de chirurgie.. mais sa dernière offre a été refusée.

Elle consistait en une hausse de 4% par an en échange de quoi il était demandé aux médecins ” un engagement à contenir les dépassements” et aux complémentaires une prise en charge des dépassements qui restaient raisonnables.