Avancée majeure pour le diagnostic et le traitement du gliome




Des travaux de recherche clinique, menés par l’équipe du Dr Jacques Grill, pédiatre-cancérologue à l’Institut de cancérologie Gustave Roussy (IGR) de Villejuif, en collaboration avec les équipes de l’hôpital Necker-Enfants Malades de Paris et du Dana-Farber Cancer Institute de Boston (USA), ont mis en évidence, pour la première fois, des mutations dans un oncogène (gène impliqué dans le développement des cancers), à partir de biopsies tumorales réalisées sur 20 enfants atteints de gliomes infiltrant du tronc cérébral. Une mutation de l’oncogène PI3KCA est présente dans 15% des cas de cette étude. Il existe déjà plusieurs molécules de thérapie ciblée contre cette mutation en développement pour d’autres types de cancer chez les adultes (cancer du sein notamment). Ces résultats prometteurs permettent d’envisager dans un futur proche l’utilisation de thérapies ciblées pour les enfants atteints de gliomes infiltrant du tronc cérébral porteurs de cette mutation spécifique. Cela représente un réel espoir dans le traitement de cette pathologie dont le diagnostic reposait exclusivement, jusqu’à présent, sur l’imagerie et les symptômes déclarés et dont les traitements étaient jusqu’ici peu efficaces et le pronostic souvent fatal. Cet article1 vient d’être publié en ligne sur le site Internet de la revue scientifique Pediatric Blood & Cancer.

Ces travaux de recherche ont été possibles grâce à la collaboration de plusieurs établissements et à la mise en communs de savoir-faire et technologies innovantes. L’hôpital Necker-Enfants Malades (Pr Stéphanie Puget) est en mesure de réaliser, au diagnostic, des biopsies de ces tumeurs peu accessibles dont le diagnostic ne reposait, jusqu’à présent, que sur l’imagerie et les symptômes déclarés. Cette première série de biopsies de 20 cas de gliomes infiltrant du tronc cérébral a permis de réaliser des analyses d’expression des gènes d’intérêt de cette tumeur. Un test, élaboré par le Dana-Farber Cancer Institute (Pr Mark Kieran) et capable d’identifier 983 mutations sur 115 gènes d’intérêt dans le développement des cancers, susceptibles de servir de cible pour des traitements spécifiques, a permis de mettre en évidence des mutations du gène TP53 dans 40% des cas de cette série, du gène PI3KCA dans 15% et du gène ATM/MPL dans 5%.

L’espoir vient principalement de la mutation présente dans 15% des cas de cette série sur le gène PI3KCA, car cette mutation a déjà été identifiée dans certains cas de cancers chez l’adulte (du sein notamment) et il existe plusieurs médicaments en développement ciblant spécifiquement cette mutation. Cette découverte pourrait donc bouleverser le pronostic vital pour ces enfants.

1 Critical oncogenic mutations in newly diagnosed pediatric diffuse intrinsic pontine glioma.
Pediatr Blood Cancer. 2011 Dec 20. Grill J, Puget S, Andreiuolo F, Philippe C, MacConaill L, Kieran MW.