Les obèses davantage confrontés au suicide après une chirurgie gastrique



© Fotolia

© Fotolia

Les personnes obèses qui choisissent d’avoir recours à la chirurgie bariatrique pour perdre du poids (gastroplastie, pose d’un anneau gastrique ou d’un bypass) sont davantage confrontés au suicide que les autres. Telle est la mise en garde lancée par des chercheurs canadiens dans le cadre d’une étude dont les résultats ont été publiés cette semaine dans la revue spécialisée « JAMA Surgery ».

Avant cela ils ont bien sûr étudié les dossiers médicaux de 8.815 personnes ayant subi une chirurgie bariatrique. Des personnes suivies durant 6 ans comme suit : 3 ans avant l’intervention; 3 ans après.

Verdict : 158 tentatives de suicide dont 111 ont conduit les personnes directement aux urgences d’un hôpital. Les scientifiques ont noté qu’un tiers de ces tentatives de suicide avaient eu lieu avant l’intervention, les deux tiers restant dans les trois ans l’ayant suivie, soit un accroissement de 50% du risque.

Et même si les auteurs de l’étude ont tempéré ces résultats en précisant qu’elle n’avait pas permis « d’évaluer réellement l’état psychologique des patients », ils ont tenu à insister sur la nécessité d’accompagner ses patients durant des périodes plus longues.