L’alimentation des jeunes Français moins équilibrée que celle des Américains



Crédit photo : © Fotolia

Contrairement à certaines idées reçues, l’alimentation des jeunes Français est moins équilibrée que celle des Américains. Tel est l’un des constats de l’étude du Centre de recherche pour l’étude et observation des conditions de vie (Crédoc).

Objectif de cette étude : comparer les consommations alimentaires et les apports nutritionnels dans les deux pays au travers de deux enquêtes transversales réalisées à la même période avec des méthodologies analogues.

Il en ressort notamment que si les Américains consomment plus de sucre, en raison notamment de leur forte consommation de sodas, les Français se distinguent par un régime plus riche en acides gras saturés et en cholestérol. En cause la consommation plus élevée de produits tels que fromages, charcuterie, viennoiseries, viandes et oeufs.

A contrario les États-Uniens ont un apport plus conséquent que les Français en acides gras polyinsaturés (acides gras essentiels dont les omégas 3 et 6, pouvant provenir des noix, des huiles de colza et de lin, des poissons gras et des crustacés).

Cette tendance se vérifie plus particulièrement chez les jeunes adultes (21 à 34 ans) et les plus de 65 ans qui mangent moins bien que les Américains du même âge.

Autre tendance observée dans cette étude, la baisse chez les enfants de 3 à 14 ans de la diversité alimentaire. Ainsi sur les cinq principaux groupes alimentaires (céréales, produits animaux, fruits, légumes et produits de la mer), le nombre moyen de produits consommés sur trois jours est passé de 11 à 9 entre 2007 et 2010.

Une tendance qui inquiète les auteurs de l’étude pour qui, si elle se poursuivait, ne serait pas favorable à l’équilibre alimentaire des générations futures.