Une nuit blanche fragilise l’organisme



Crédit photo : ©Fotolia

On sait depuis longtemps maintenant que la durée et la qualité du sommeil ont un effet sur les performances psychomotrices, cognitives et physiques.

Aujourd’hui une nouvelle étude anglo-néerlandaise dont se fait l’écho « Le Figaro Santé »  met en garde contre les effets du manque de sommeil sur notre système immunitaire.

Une simple nuit blanche serait suffisante pour créer un véritable stress pour notre organisme et le rendre ainsi plus vulnérable à d’éventuelles infections.

Pour parvenir à cette conclusion ces scientifiques. dirigés par le Docteur Katrin Ackermann, ont suivi 15 jeunes hommes en bonne santé (âge moyenne 25 ans).

Durant une semaine il leur a été demandé d’équilibrer leur rythme circadien. En clair ils ont suivi une sorte de « régime  équilibré en sommeil ». Durant les 3 derniers jours de l’expérience l’alcool, le café et les médicaments leur ont été interdits. Une prise de sang est ensuite venue clôturer cette première partie de l’étude.

Dans un second temps, les scientifiques ont demandé à ces volontaires de ne pas dormir pendant 29 heures consécutives,  période durant laquelle des prises de sang régulières ont également été  effectuées.

Au terme de cette étude, les chercheurs ont ainsi pu observer des modifications au niveau des granulocytes, les globules blancs les plus abondants dans le sang. Après cette nuit blanche, leur nombre avait augmenté, signe de l’activation du système immunitaire.