Coca et Pepsi contraints de changer leur recette ?



©Marcos André

Selon l’association américaine de consommateurs « Center for Science in the Public Interest », les deux sodas les plus célèbres du monde, à savoir Coca et Pepsi, contiennent un colorant soupçonné d’être cancérigène,  le 4-methylimidazole (4-MEI) . Sur la composition des sodas, ce colorant apparaît sous les termes caramels E150c et E150d.

Les plus célèbres boissons gazeuses du monde ne seraient toutefois pas les seules concernées puisque selon le Monde d’autres sodas, les sauces soja et certaines bières en contiennent également.

Pour l’association de consommateurs qui tente depuis plusieurs mois de faire interdire ce colorant, c’est la présence trop importante de 4-MEI dans les canettes qui pose problème. Elle est très largement supérieure au niveau maximum conseillé par l’état de Californie. A défaut de réussir à le faire interdire, l’association a réclamé la mise en place d’un message d’avertissement sur les bouteilles et canettes de sodas qui dépassent ce seuil.

Sauf que la communauté scientifique est particulièrement divisée sur le sujet.

Si  la FDA qui estime qu’il faudrait «consommer 1000 canettes par jour toute sa vie» pour que ce colorant puisse représenter un danger de l’homme,  l’état de Californie a fixé le seuil maximum à ne pas dépasser à  29 microgrammes par jour. Or, et selon l’association de consommateurs, une seule canette de Coca en contiendrait de 142 à 146 microgrammes (un peu moins dans la version light).

En Europe,  la limite légale de 4-MEI a été fixée à 250 milligrammes par  kilogramme, soit plus de 80 000 microgrammes par canette. Les sodas sont donc parfaitement en règle car très largement en dessous des limites fixées par l’Union européenne. A noter que la réglementation a été rééxaminée par l’Autorité européenne de sécurité des aliments en Mars 2011.

Des études et des chiffres totalement contradictoires donc qui ne sont pas susceptibles d’inquiéter les marques concernées.

Face à la pression exercée par cette association, elles ont indiqué qu’elles étaient prêtes à modifier le processus de fabrication en réduisant la présence de ce colorant pour que son taux soit en conformité avec la loi californienne.