Un rapport en faveur de la gratuité de la contraception pour les mineures



Depuis de longs mois le professeur Israël Nisand milite pour une pilule gratuite et anonyme pour les mineures. Le but :  faire diminuer le nombre de grossesses non désirées mais aussi le nombre IVG.

Selon RMC Info un rapport intitulé « Et si on parlait de sexe à nos ados ? Pour éviter les grossesses non prévues chez les jeunes filles » sera remis demain à Jeannette Bougrab, la secrétaire d’Etat à la Jeunesse.

Ce rapport, justement co-signé par le Professeur, Israël Nisand, préconise de rendre gratuit et anonyme l’accès à la pilule et à tous les autres moyens de contraception pour les mineures.

Cette gratuité se concrétiserait par la création d’un « forfait contraception pour mineures ». Ces contraceptifs seraient alors payés directement aux pharmaciens par les laboratoires volontaires.

Un effort conjoint est ainsi demandé à l’Assurance maladie mais aussi aux laboratoires pharmaceutiques pour cela soit possible.

Interrogée par l’AFP Jeannette Bougrab évoque une situation paradoxale où la contraception d’urgence (ou « pilule du lendemain », ndlr) est gratuite et anonyme, mais pas la contraception régulière.