Le Multaq® ne sera plus remboursé



DR

Le Multaq® (dronédarone), un médicament indiqué en cas de troubles du rythme cardiaque chez les patients adultes, ne sera désormais plus remboursé en France. Ainsi viennent d’en décider les autorités françaises après la récente réévaluation bénéfice/risque de ce médicament. Elle avait déjà conduit à une restriction d’utilisation et à de nouvelles mises en garde. L’arrêté officialisant ce déremboursement a été publié ce mardi dans le Journal Officiel.

Aussitôt la décision connue le laboratoire Sanofi-Aventis a évoqué une «décision grave pour les patients» indiquant qu’il se réservait le droit étudier «toutes les possibilités de recours».

Dès le début de cette année 2011 le Multaq® avait été placé sous surveillance renforcée suite au signalement de plusieurs cas d’atteintes hépatiques, dont deux cas d’insuffisance hépatique ayant nécessité une transplantation. L’Agence européenne du médicament avait alors préféré prendre les devants en recommandant une surveillance particulière des fonctions hépatiques des patients traités par ce médicament.

Quelques mois plus tard la réévaluation bénéfice/risque du médicament par l’Agence Européenne du Médicament conduisaient à de nouvelles restrictions d’utilisation, contre-indications et mises en garde à prendre en compte lors de l’utilisation de ce produit.