Douleurs chroniques liées au tabagisme chez la femme



Crédit photo: ©Mondi/Flickr

« Douleurs chroniques liées au tabagisme chez la femme » par le Docteur Erard de Hemricourt. Selon une étude récente publiée dans la revue américaine Journal of Pain (Association of Smoking and Chronic Pain Syndromes in Kentucky Women. M.D. Mitchell et al. J. of Pain. Volume 12, Issue 8 , Pages 892-899 , August 2011), les douleurs chroniques rencontrées chez les femmes présenteraient un lien de causalité avéré avec le tabagisme.

Pour arriver à ce constat, les chercheurs du ‘UK College of Public Healh’ ont suivi un groupe de femmes (au total, plus de 6 000 femmes âgées de minimum 18 ans) et analysé méthodiquement tous les symptômes douloureux ainsi que le comportement lié au tabagisme.

Toutes les douleurs étaient prises en compte qu’il s’agisse de fibromyalgie, de douleurs articulaires, de douleurs cervicales et lombaires en passant par les céphalalgies ou les douleurs d’origine neurogène. Les résultats publiés montrent clairement qu’il existe une association entre l’importance des douleurs chroniques et l’utilisation du tabac : ainsi, en comparaison avec les non-fumeuses, les femmes anciennement fumeuses s’exposaient à un risque plus élevé de souffrir d’un syndrome douloureux.

Par rapport à un groupe témoin non-fumeur, la probabilité de présenter un syndrome douloureux quelconque était accrue de 20 % chez les anciennes fumeuses, de 68 % chez les fumeuses occasionnelles et était quasiment doublée chez celles qui consommaient quotidiennement du tabac.

De plus, le tabagisme régulier, quotidien, était plus fortement associé à l’émergence de douleurs chroniques, cette relation étant plus importante que celle liée à l’âge de la personne, son niveau d’éducation ou son degré d’obésité.

Selon le Dr Mannino, l’un des coauteurs de l’étude : « cette étude montre clairement qu’il existe un lien entre la présence de douleurs chroniques avérées et l’importance du tabagisme. Cependant, la nature de cette relation paraît peu claire : est-ce le tabac qui facilite l’apparition de ce genre de symptômes ou est-ce en raison de manifestations douloureuses que la patiente se met à fumer et à fumer de manière importante ? Les études prochaines devront élucider ce lien ».

Et de rajouter : « quoi qu’il en soit, les données publiées indiquent clairement qu’il existe une relation dose-effet entre les habitudes tabagiques et l’importance des syndromes douloureux ». Par ailleurs, une autre étude récemment publiée (Effects of smoking cessation on pain in older adults. Shi Y et al. Nicotine Tob Res. 2011 Oct ; 13(10):919-25. Epub 2011 May 12) laisse entrevoir que l’arrêt du tabagisme n’aurait pas de conséquences sur une éventuelle modification des symptômes douloureux chez les adultes ce qui suggérerait donc que la modification des habitudes liées au tabagisme (réduction ou arrêt complet) n’aggraverait en tout cas pas le ressenti par le patient des signes ou symptômes liés aux douleurs chroniques.

Docteur Erard de Hemricourt pour News Santé ©2011 – Tous droits réservés