Mediator : les victimes satisfaites des mises en examen



Comme vous l’avez peut-être appris cette semaine Jacques Servier, patron des laboratoires qui porte son nom, ainsi que 5 sociétés du groupe, ont été mis en examen dans le cadre de l’affaire du Mediator actuellement instruite pour tromperie et escroquerie.

Jacques Servier a été mis en examen pour « obtention indue d’autorisation, tromperie sur la qualité substantielle, tromperie sur la qualité substantielle avec mise en danger pour l’homme et escroquerie ». Placé sous contrôle judiciaire il devra payer une caution de 4 millions d’euros et fournir d’ici au 15 décembre des garanties à hauteur de 6 millions d’euros.

Les sociétés du groupe (Laboratoires Servier, Laboratoire Servier industries, Biopharma, Oril industrie et SAS Servier)  ont été mises en examen pour obtention indue d’autorisation et escroquerie. Elles devront payer une caution de 65 millions d’euros.

A l’AFP le docteur Dominique-Michel Courtois, Président de l’association d’aide aux victimes du Mediator et de l’Isoméride (AVIM), n’a pas caché sa satisfaction suite à ces décisions.

« C’est une très, très bonne nouvelle pour toutes les victimes » a t-il notamment déclaré tout en saluant la rapidité de la justice et le sérieux des enquêtes menées.