Demain une pilule anti-poux ?



Les poux, un véritable fléau dont il est parfois difficile de se débarrasser. On observe en effet de plus en plus de résistance aux traitements et autres lotions anti-poux. Et oui les poux s’adaptent, mutent et finissent donc par devenir insensibles aux insecticides contenus dans les lotions.

Aujourd’hui pourtant des chercheurs et médecins français de l’AP-HP (Hôpital Henri Mondor et Hôpital Avicenne) et l’Inserm (Unité 738 « Modèles et méthodes de l’évaluation thérapeutique des maladies chroniques » et CIC 202, Tours) viennent de découvrir que l’ivermectine, molécule utilisée contre la gale, pouvait être efficace contre les poux.

Pour cela les chercheurs ont, dans le cadre d’une étude clinique, souhaité comparer l’efficacité de l’ivermectine (sous forme de traitement oral) à celle d’un traitement anti-poux classique (lotion au malathion). Ainsi ils ont administré deux fois à 7 jours d’intervalle l’un ou l’autre des produits à 812 personnes contaminées (issues de 376 familles différentes).

Verdict : 95% des personnes ayant reçu l’ivermectine étaient débarrassés des poux 15 jours après le début du traitement contre seulement 85% chez les personnes traitées avec une lotion au malathion.

L’ivermectine semble donc être un réelle alternative aux lotions anti-poux classiques en cas d’échec d’un traitement classique.

crédit photo : Centers for Disease Control and Prevention – Wikimedia commons

Laisser un commentaire