Bisphenol A : des signaux d’alerte qui font réagir



bibebonBPADepuis vendredi et l’annonce par l’Afssa que des signaux d’alerte avaient été observés sur des rats exposés au Bisphenol A (ou BPA) les réactions se multiplient. Rappelons que pour l’instant l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments refuse toujours d’interdire le BPA dans les plastiques alimentaires recommandant simplement aux consommateurs de ne pas faire trop chauffer les aliments lorsqu’ils sont dans un récipient en polycarbonate.

Depuis les réactions sont nombreuses. Parmi ces réactions celle de Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts qui a réclamé le retrait pur et simple de tous les biberons contenant du BPA rappelant que son parti réclamait depuis deux dans déjà l’interdiction du BPA dans les biberons.

Autre réation celle du Réseau Environnement Santé qui, il y a tout juste un an, lançait une grande pétition nationale pour demander l’interdiction du BPA dans les plastiques alimentaires. Aujourd’hui et suite à l’avis de l’Afssa, le Réseau prend acte de la position de l’Afssa qui revient clairement sur ce qu’était sa position jusqu’à maintenant mais s’étonne qu’elle n’en tire pas les conséquences qui s’imposent.

Pour le Réseau Environnement Santé, qui se base sur plusieurs centaines d’études mettant en évidence une grande variété d’impacts, il y a urgence. Il rappelle que « le BPA est suspecté d’être impliqué dans les grands problèmes de santé actuels : cancer du sein, cancer de la prostate, diabète de type 2 et obésité, atteinte de la reproduction, problèmes neuro-comportementaux, maladies cardio-vasculaires… »

Aujourd’hui il réclame l’intervention de Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé mais aussi Ministre de tutelle de l’Afssa, à qui il demande une fois de plus d’interdire le BPA dans tous les plastiques alimentaires.

Rappelons qu’il y a quelques jours à peine André Aschieri, maire de Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes) décidait d’interdire l’usage et la vente de biberons contenant du BPA dans sa commune.

Quant au député socialiste Gérard Bapt, il dénonçait, dans une lettre adressée à la Ministre, « l’attentisme dommageable » des autorités sanitaires françaises et européennes.

Laisser un commentaire