Grippe A : les 150 morts auraient pu être évités



vaccin-adulteComme indiqué hier soir par l’InVS le virus de la grippe A/H1N1 a fait selon le dernier bilan 150 victimes en France Métropolitaine, des décès qui auraient pu être évités selon Roselyne-Bachelot Narquin, Ministre de la Santé et des Sports.

Invitée ce matin de France 2 , la Ministre s’est félicitée que 4 millions de français se soient déjà fait vacciner mais a toutefois estimé que ces morts auraient pu être évités si la vaccination avait été mieux acceptée par la population. « Il y a 150 morts de trop alors que nous disposons d’un vaccin » a t-elle lancé rappelant que dans la majorité des cas cette vaccination avait été bien acceptée par les personnes vaccinées et de lancer « Un vaccin, c’est comme tout médicament efficace, bien sûr qu’il y a des effets secondaires ».

La Ministre a également indiqué qu’il était impossible que sur un plan éthique les SDF n’aient pas accès à la vaccination d’autant que ces personnes sont plus fragiles que les autres. Elle s’est donc engagée à ce qu’ils puissent bénéficier d’une vaccination spécifique au moment même ou les SDF sont les premières victimes de la vague de froid qui touche notre pays. Pour cela la Ministre a annoncé un renforcement des équipes mobiles de vaccination qui, avec les associations qui s’occupent déjà des sans-abris, tenteront de les convaincre des bienfaits de la vaccination.

2 commentaires

  • Mme Bachelot est immonde de dire que les 150 morts notamment les enfants auraient pu êre évités! Quelle mauvaise foi. Comment auraient-ils pu eviter le drame si leur enfant est mort avant les premières autorisations de vaccination ou s’ils not jamais reçu le bon? Et même s’ils l’avaient reçu, comment peut t-on les accabler à des fins personnels. ?

  • Bonjour,
    en tant que médecin je confirme qu’il est techniquement impossible d’afirmer que les décès de la grippe A aurait pu être évités en l’absence de vaccination totale de la population française et même d’ailleurs dans ce cas(resteraient quelques décés du fait de l’absence d’éfficaité absolue du vaccin)
    Je ne suis pas expert en statistique, mais pour diminuer significativement la morbi-mortalié d’une épidémie il faut vacciner à temps de l’ordre de 30% de la population, ce qui n’est pas notre cas puisque nous sommes à 4 millions de vacciner en plein pic épidémique. Nous avons donc 18 millions de vacciner (pour certains nécessitant 2 injections) et quelques semaines de retard pour s’approcher de l’affirmatioon de Mme Bachelot (s’approcher seulement en l’absence de vaccination totale de la population française).
    L’hésitation des français face à la vaccination ne permet d’expliquer que très partiellement ce retard de 18 millions de vacciner.
    En attendant je suis vacciner et vaccinateur en centre, car comme au loto seul les joueurs ont gagnés…..

Laisser un commentaire