Maubeuge: un médecin suspendu pour cause de génocide !



hopitalmaubeugeIncroyable histoire que celle de ce médecin rwandais qui officie au sein de l’hôpital de Maubeuge et qui a été suspendu de ses fonctions ce jeudi 15 octobre par la direction de l’hôpital de Maubeuge dans le Nord.

L’homme, le Dr Eugène Rwanmucyo, est en effet recherché par Interpol depuis 2006 pour « génocide et crimes de guerre présumés ». Une information judiciaire a même été ouverte à son encontre en Février 2008 par le parquet de Paris.

Responsable du service médecine du travail à l’hôpital, Eugène Rwanmucyo serait impliqué dans le génocide rwandais de 1994.  Suite à une plainte du syndicat Sud Santé, l’homme a été suspendu  de ses fonctions à titre conservatoire.

Selon un entretien accordé à la Sambre.fr, l’intéressé nie catégoriquement les faits et dénonce une manipulation de l’actuel pouvoir rwandais.

Nord-Eclair indique que ce médecin a travaillé quelques années au CHRU de Lille comme médecin et comme brancardier et qu’il a fini par obtenir une carte de séjour en France malgré le refus de l’office français pour les réfugiés et les apatrides de lui accorder le le statut de réfugié politique.

A l’origine de cette mesure disciplinaire une simple infirmière qui n’avait pas apprécié les remarques désobligeantes du médecin à son égard. En tapant son nom sur Google, elle a découvert qu’il était recherché par Interpol. Elle a aussitôt alerté son syndicat Sud Santé.

2 commentaires

  • Yann-Loic Robert

    A lire ce genre d’articles, on se demanderait s’il n’existe qu’une seule justice dans le cas de la guerre civile rwandaise. Depuis plus de quinze ans, cet acharnement médiatique et personnel des présumés génocidaires n’est, à mon sens, qu’une série d’actes insidieux perpétrés par le régime actuel de Kigali, d’ailleurs soutenu par les puissances occidentales. En tant qu’observateur neutre de la situation dans cette région de l’Afrique, je suis toujours frappé de noter qu’on accorde un tel crédit en Occident aux criminels comme Kagamé et Museveni qui, après avoir établi des stratégies autocratiques dans leurs pays respectifs, sont en fait les bourreaux dans cette histoire du Rwanda et qui pillent depuis des années les richesses du Congo, entre autres.

    Qu’est-il arrivé à Rose Kabuye, directrice du protocole de Paul Kagame, inculpée dans l’enquête sur l’attentat contre l’avion du président Habyarimana en 1994, et qui fut arrêtée il y a quelques mois en France ? Elle fut simplement relâchée, selon le juge, pour « sa conduite exemplaire »… Drôle de justice… à deux vitesses.

    Il est clair que ce médecin est accusé simplement parce qu’il fait partie d’une intelligentsia rwandaise qui fait peur au pouvoir actuel dans son pays. Ceux qui veulent avoir une autre version de cette affaire peuvent aller sur http://www.youtube.com/watch?v=K1SMp2CkcZY

  • Curieuses ces amnésies qui touchent les rédactions!
    Veuillez vous pencher, cela ne demande pas trop d’efforts, sur le cas de Monsieur Sosthene Munyemana ,
    qui pratique la chirurgie en France en toute impunité.
    Curieux également ce silence des anciens potes à TONTON !
    Curieux toujours le silence des LICRA, SOS racisme, TOUCHE pas à mon pote et autres associations de le même cause.

Laisser un commentaire