Un pain brioché remboursé par la Sécu, mais uniquement à partir de septembre

 

pain brioché

Pixabay (photo non contractuelle)

Oui c’est vrai ! Le pain brioché G-Nutrition va bien être remboursé par la Sécurité Sociale. Mais attention aux effets d’annonce(s) et/ou aux autres articles trompeurs. Ce n’est qu’à partir du mois de septembre que ce pain pas tout à fait comme les autres pourra faire l’objet d’une prise en charge par l’Assurance Maladie, et ce sous certaines conditions. Il ne pourra en effet être prescrit et pris en charge que dans des cas précis de dénutrition.

Selon l’arrêté publié au journal officiel, ce pain est un mélange polymérique hyperprotidique et hyperénergétique pour complémentation orale destinée aux adultes et destiné à des fins médicales.

Et même s’il est possible d’en commander sur le site internet de son fabricant, ce pain sera disponible en pharmacie à partir du mois de septembre et au minimum jusqu’au 31 juillet 2023.

A propos du pain de mie brioché G-Nutrition

Selon le laboratoire Cérélab, G-Nutrition® est plus riche en protéines et participe activement au maintien de la masse musculaire chez les seniors, ce qui en fait un allié de poids pour lutter contre la dénutrition.

Riche en vitamines du groupe B, G-Nutrition® comble aussi efficacement les déficits et les carences des seniors.

G-Nutrition® contient également plus de calcium, ce qui permet de lutter plus efficacement contre les effets du vieillissement, plus de fibres et plus de sélénium, ce qui en fait une barrière naturelle face aux agressions extérieures.

“Cet aliment est recommandé dans les situations suivantes : besoins protéiques accrus des personnes âgées et/ou dénutries, dans le cas d’une pathologie (cancer, VIH…) ou d’une fonte musculaire” indique le laboratoire.

Plus d’infos sur g-nutrition.fr/

A propos du pain brioché G-Nutrition®

Le pain brioché pain brioché G-Nutrition® fait l’objet d’études cliniques dans huit maisons de retraite en Bourgogne ainsi que dans les services gériatriques du CHU de Dijon. Il a permis d’augmenter les apports nutritionnels de la personne âgée sans lui couper l’appétit.

– Enrichi en protéines, vitamines et minéraux spécifiques, il permet de combler les déficits et carences de la personne âgée.

– Meilleure couverture des besoins spécifiques des personnes âgées dénutries (amélioration des taux plasmatiques en sélénium et en vitamine B12, évolution favorable des marqueurs de la dénutrition et de l’inflammation ainsi qu’une augmentation des apports énergétiques sur la journée).

– Plus de 80 % des sujets en EHPAD ont consommé le produit tous les jours pendant trois mois, c’est presque 10 % de plus que le groupe ayant consommé le CNO lacté.

– Sur le plan sensoriel, les notations attribuées pour la couleur du pain, son moelleux et sa facilité à mâcher sont de 3 sur une échelle de 4.

Dans tous les cas, demandez conseil à votre médecin
et/ou à votre pharmacien