Grippe aviaire : un virus mutant créé en Chine



© OMS 2012

© OMS 2012

Dans un article publié sur le site de la revue américaine « Science » des chercheurs chinois (académie des sciences agricoles et université agricole du Gansu) indiquent avoir  créé en laboratoire un virus mutant de la grippe aviaire.

Il est le fruit d’un mélange de gènes de la souche H5N1  et de la H1N1. Une combinaison qui inquiète la communauté scientifique, la première souche étant mortelle dans 60% des cas, la seconde à l’origine de la pandémie 2009-2010.

Un virus hybride qui pourrait encore muter et finir par contaminer l’homme…  s’inquiètent déjà certains scientifiques.

Puis il y a ceux qui craignent d’éventuels dérapages. A l’AFP, le virologue Simon Wain-Hobson de l’Institut Pasteur a ainsi déclaré : « Si quelqu’un commettait une erreur, ou qu’il y ait une fuite ou quelque chose de ce genre, le virus pourrait contaminer les gens et provoquer entre 100 000 et 100 millions de morts » 

De leur côté les chercheurs chinois se défendent d’avoir voulu céder à « une ambition aveugle » et affirment avoir tenté cette expérience dans un but bien précis : créer un vaccin.