AccueilBien-etreNotre bien-être influencé par nos interactions avec la nature

Notre bien-être influencé par nos interactions avec la nature

Une étude japonaise révèle que toutes les actions réalisées dans la nature peuvent impacter de manière positive comme négative notre mental.

Les effets de la nature sur la santé sont le sujet de nombreuses études scientifiques. En effet, après des périodes régies par l’enfermement, les chercheurs se rendent compte de l’impact que peut avoir le grand air sur notre santé. Une récente étude révélait que passer du temps dehors contribuait à manger plus sainement. 

Une autre étude avait mis en lumière l’impact positif sur la santé mentale et physique d’une promenade au parc. Mais il existe tant d’études sur le sujet que des chercheurs japonais ont décidé de toutes les réunir. Ils ont amassé 300 articles universitaires portant sur les bienfaits de la nature sur la santé.

Leur objectif : déterminer les liens qui relient les services écosystémiques culturels (CES en Anglais pour cultural ecosystem services) et le bien-être humain. Leurs conclusions ont été publiées dans la revue Science Advances le 5 août 2022.

L’influence du plein air sur les mécanismes dits positifs et négatifs de notre mental

Les services écosystémiques culturels est un terme utilisé pour désigner tous les avantages immatériels que peuvent procurer la nature. Et cela inclut les bienfaits sur notre santé. L’équipe de chercheurs japonais a recensé tous ses bienfaits et plus particulièrement l’effet sur le bien-être humain.

Ainsi ils ont trouvé 277 liens et interactions possibles impliquant les activités de plein air et le bien-être mental. Mais pour une meilleure compréhension de ces liens, ils se sont appuyés sur des mécaniques mentales. Au total, 16 mécaniques positives et négatives ont été trouvées et associées à ce qu’il est possible d’expérimenter dans la nature.

L’étude révèle ainsi que contempler un beau paysage ou faire du tourisme réveillent les mécanismes créatifs ou encore formatifs. Ces activités, y compris toutes les activités et loisirs de plein air, sont considérés par les chercheurs comme les plus bénéfiques. Ce sont elles qui contribueraient le plus à notre bien-être mental.

En revanche, d’autres activités comme entendre un bruit naturel agaçant stimulerait des mécanismes irritants ou destructeurs.

Une étude qui met aussi en avant l’importance de préserver la nature

Si l’étude vise à rappeler l’importance de promenades en foret ou d’activités en plein air, elle a un autre objectif.

Le professeur Kensuke Fukushi, co-auteur de l’étude, explique dans un communiqué de presse que « Une telle action coordonnée pourrait tirer parti des contributions positives de ces connexions et devenir une autre voie pour protéger et gérer durablement les écosystèmes. »

Ainsi, l’étude pourrait permettre de préserver la santé humaine mais aussi préserver l’environnement en limitant sa destruction par l’Homme.

Nathalie
Nathalie
Docteur en médecine général et titulaire d'un MBA Marketing et communication àl'IAE de Paris (Sorbonne Business School).
Les dernières actualités
Pour continuer la lacture