AccueilBien-etrePour être moins anxieux, mettez en pause les réseaux sociaux

Pour être moins anxieux, mettez en pause les réseaux sociaux

Le simple fait de ne pas se rendre sur nos réseaux sociaux pendant une semaine aurait des effets inattendus sur notre mental.

Twitter, Instagram, TikTok… Quel que soit leur nom, nous sommes nombreux à aimer nous rendre sur les réseaux sociaux. Ils peuvent nous aider à trouver l’inspiration, à partager ou à rester en contact avec nos proches. Mais depuis quelques années, ces plate-formes sont pointées du doigt par la communauté scientifique.

Une récente étude a démontré l’impact parfois très négatif de ces plateformes sur la santé mentale des adolescents. Mais cet impact négatif ne concerne pas uniquement les jeunes utilisateurs. Il touche aussi les adultes. Cependant, est-ce qu’arrêter les réseaux même de manière temporaire est bénéfique ?

Une expérience aux allures de détox numérique

Pour déterminer si s’éloigner des réseaux sociaux avait un vrai impact, des chercheurs ont mené une expérience. Ils ont fait appel à 154 volontaires âgés de 18 à 72 ans. Tous avaient des profils psychologiques très différents mais ils avaient un point commun : se rendre quotidiennement sur les réseaux.

Tout d’abord, ils ont établi le profil de chacun des volontaires via un questionnaire. Des éléments comme l’anxiété, la dépression ou la bonne humeur étaient pris en compte. Puis ils ont ensuite divisé les volontaires en deux groupes pour une expérience d’une semaine.

D’une part, un groupe avait reçu la consigne de ne pas se rendre sur leurs réseaux sociaux pendant une semaine. D’autre part, le deuxième groupe pouvait continuer de s’y rendre normalement. À la fin de la semaine, les chercheurs ont demandé aux volontaires de remplir un nouveau questionnaire. Toutefois, les chercheurs ont constaté une chose étonnante publiée dans la revue spécialisée Cyberpsychology, Behaviour and Social Networking.

Moins de réseaux sociaux pour un meilleur état d’esprit

Le groupe privé de réseaux sociaux a réduit de manière drastique son temps passé devant un écran. En moyenne, ils n’ont passé que 21 minutes sur leurs réseaux pendant la semaine et cela s’est traduit au niveau de leur moral. En effet, les volontaires étaient moins dépressifs, moins anxieux et de meilleure humeur que la semaine précédant d’expérience. À contrario, le deuxième groupe n’a ressenti aucune différence notable.

Cette nouvelle étude vient confirmer les résultats d’études antérieures menées sur les liens entre dépression et réseaux sociaux. D’ailleurs, une étude de 2016 avait montré que consacrer uniquement 10 minutes par jour aux réseaux sociaux aidait à atténuer la dépression. Les chercheurs souhaitent donc approfondir les pistes de réflexion sur le sujet.

Ils rappellent d’ailleurs aux utilisateurs qu’il est important de surveiller son état mental. Si une baisse de moral est constatée, s’éloigner des réseaux sociaux serait un réflexe simple à prendre pour aller mieux.

Nathalie
Nathalie
Docteur en médecine général et titulaire d'un MBA Marketing et communication àl'IAE de Paris (Sorbonne Business School).
Les dernières actualités
Pour continuer la lacture