AccueilBien-etreManger des fruits contribuerait à la bonne santé mentale

Manger des fruits contribuerait à la bonne santé mentale

Consommés crus, les fruits frais ont de nombreuses vertus santé. Mais ils pourraient aussi nous aider à garder un bon mental.

Les fortes chaleurs poussent de nombreux Français à consommer plus de fruits. Riches en eau, certains d’entre eux comme la pastèque, la fraise ou la pêche aident à nous rafraîchir. Ils contribuent également à une alimentation variée et faible en sucres. Mais les bienfaits des fruits ne se limiteraient pas à notre organisme.

Une étude publiée dans le British Journal of Nutrition a porté sur la consommation de ces produits. Il en ressort que les personnes qui en consomment le plus sont plus heureuses mentalement. D’ailleurs, consommer des fruits aiderait également à combattre l’anxiété et la dépression.

Consommer régulièrement plus bénéfique sur le plan mental que manger beaucoup

Pour cette enquête, les chercheurs ont sollicité 428 adultes. Ils ont répondu à des questions sur leur consommation de fruits et de légumes. Mais ils ont également interrogé les volontaires sur leur consommation de snacks industriels sucrés comme salés. Ils devaient également noter leur niveau de bien-être. Cela prenait en compte des états comme la dépression et l’anxiété.

Les résultats de l’enquête révèlent que les personnes ayant mangé régulièrement des fruits sen sentaient mentalement mieux. Cependant, ce point ne prend pas en compte la quantité de produits consommés. Elles avaient également moins de chances de développer les premiers signes de dépression.

Cette bonne habitude peut être combinée avec d’autres. Ainsi, il est possible d’améliorer son bien-être mental en marchant dans la nature par exemple.

Privilégier des fruits frais aux snacks sucrés ou salés en cas de petite faim

L’étude a aussi mis en lumière un autre phénomène. En effet, les personnes qui consommaient davantage de chips étaient plus anxieuses. Ce détail rappelle qu’une alimentation riche en graisses, en sel ou en sucres peut aussi avoir une influence sur notre mental.

Face à ces résultats, choisir des myrtilles, une pomme ou quelques fraises peut être meilleur en grignotage qu’un biscuit industriel. Toutefois, les chercheurs restent conscients du travail à accomplir sur le lien entre santé mentale et nourriture. Ils se veulent également prudents quant aux résultats.

Nicola-Jayne Tuck, auteur principal de cette étude , précise ceci : « Bien que nous n’ayons pas examiné directement la causalité ici, nos résultats pourraient suggérer que le fait de grignoter fréquemment des aliments salés pauvres en nutriments peut augmenter les défaillances mentales quotidiennes, ce qui réduit la santé psychologique ».

Nathalie
Nathalie
Docteur en médecine général et titulaire d'un MBA Marketing et communication àl'IAE de Paris (Sorbonne Business School).
Les dernières actualités
Pour continuer la lacture