AccueilBien-etreFaire des câlins permettrait de réduire le stress

Faire des câlins permettrait de réduire le stress

Des chercheurs ont révélé que les câlins réalisés par l’être aimé(e) contribueraient à atténuer le stress mais aussi l’anxiété.

Le stress est considéré comme le mal du XXIè siècle par beaucoup de spécialistes. En effet, quand il dure pendant une longue période, il peut avoir un impact négatif sur le corps. Entre autre, il peut générer des douleurs physiques, nous rendre nerveux ou anxieux et peut même altérer notre capacité de concentration.

Face à ce mal, les scientifiques essaient de déterminer les remèdes permettant de diminuer le stress comme par exemple amener des chiens dans les urgences des hôpitaux. Dans ce domaine, une piste originale vient d’être découverte par des chercheurs de la Ruhr Universität de Bochum (Allemagne).

Cette piste est gratuite et à la portée de tous car elle demande uniquement de faire un câlin. Mais pour qu’il soit efficace, le câlin en question devrait être réalisé par l’être aimé(e).

Une efficacité constatée chez les femmes souffrant de stress

Pour leur étude, les chercheurs ont souhaité déterminé les effets du câlin d’un amoureux ou d’une amoureuse avant une épreuve stressante. Afin d’y parvenir, ils ont mis à l’épreuve plusieurs couples. Tout d’abord, une partie d’entre eux a reçu comme consigne de faire un câlin à leur partenaire avant d’être confronté à une épreuve stressante.

L’épreuve en question consistait à plonger une main pendant 3 minutes dans un récipient d’eau glacée. Dans un second temps, d’autres couples ont aussi à affronter la même épreuve. Mais à la différence des premiers couples, ils n’ont pas fait de câlin avant l’épreuve.

Enfin, les chercheurs ont prélevé un échantillon de salive chez l’ensemble des participants. En effet, on trouve de la cortisol (c’est à dire l’hormone du stress) dans la salive. Les niveaux ont été mesurés. Il en ressort que les femmes ayant reçu un câlin avant l’épreuve étaient moins stressées que les femmes non-câlinées par leur partenaire. En revanche, le niveau de cortisol n’avait pas baissé chez les hommes, qu’il y ait eu câlin ou non.

Le câlin, plus qu’un simple signe d’affection

Ce n’est pas la première fois qu’une étude met en avant les bienfaits des câlins. En 2012 déjà, une expérience similaire avait été réalisée sur des couples.

Lors de cette étude, des hommes recevaient des électrochocs pendant que leurs femmes leur tenaient le bras. Les chercheurs ont alors remarqué que le stress des femmes diminuait quand elles tenaient leur compagnon.

Au delà du stress, le fait de prendre dans les bras auraient d’autres vertus. Plusieurs études passées avaient démontré que ce geste contribuait à atténuer la peur mais aussi à rendre plus heureux ceux qui le recevaient.

Nathalie
Nathalie
Docteur en médecine général et titulaire d'un MBA Marketing et communication àl'IAE de Paris (Sorbonne Business School).
Les dernières actualités
Pour continuer la lacture