AccueilSante des enfantsLa croissance des enfants ralentie pendant les grandes vacances ?

La croissance des enfants ralentie pendant les grandes vacances ?

Si les grandes vacances sont très attendues par les enfants, elles auraient des conséquences inattendues sur leur croissance.

La croissance des enfants peut dépendre de nombreux facteurs. Selon leur ADN, les activités qu’ils pratiquent ou leurs activités, ils peuvent plus facilement grandir que d’autres enfants. D’ailleurs, une étude a démontré que le sommeil avait un rôle déterminant dans la croissance des enfants.

Mais est-ce que la période de l’année a aussi un impact sur cette croissance ? C’est la question que se sont posées des infirmières du Centre de recherche sur la nutrition des enfants de Houston.

Elles ont observé l’IMC et la taille des enfants pendant une période de 5 ans. Les résultats de cette étude ont récemment été publiés dans la revue Frontiers in Physiology et elles mettent en lumière un curieux phénomène.

Une diminution de la croissance constatée pendant l’été

Le but premier de l’étude était d’observer le rythme de croissance des enfants entre la fin de la maternelle et la dernière année de primaire. Pour suivre au plus près l’évolution des enfants, des relevés ont été effectués tous les deux mois.

Les infirmières mesuraient la taille des enfants, relevaient le poids et calculaient ensuite l’IMC. À la fin des 5 ans, elles ont ensuite analysé l’ensemble des données pour voir s’il y avait une forme de saisonnalité. Elles ont alors remarqué qu’il n’y avait pas de variation sur le poids des enfants, quelle que soit la période de l’année.

En revanche, elles ont vu que la taille pouvait être impactée par les saisons. En effet, elles ont observé que les enfants grandissaient de manière régulière pendant toute l’année scolaire. Cependant, la croissance ralentissait pendant les grandes vacances. Or, cela peut avoir des conséquences sur la santé des enfants.

Des risques augmentés d’obésité chez les enfants ?

En effet, si la taille n’est pas proportionnelle au poids, l’IMC est impacté. Sur le corps des enfants, cela se traduit par du surpoids ou de l’obésité. Quand la rentrée scolaire approche, les enfants peuvent donc être un peu plus potelés qu’au début des vacances. Mais à l’heure actuelle, les raisons de cette baisse de régime est encore inconnue.

Les infirmières doivent continuer continuer les recherches pour comprendre l’origine de cette croissance ralentie. Leurs premières hypothèses évoquent le rythme scolaire et les activités imposées aux enfants. Celles-ci pourraient favoriser la croissance et expliquer la régularité de la taille sur une grande partie de l’année.

Pour limiter ce phénomène, les enfants peuvent continuer de faire des activités sportives comme de la natation, du vélo ou des sports estivaux. Mais cela doit rester de l’ordre du plaisir pour que les grandes vacances restent des vacances !

Nathalie
Nathalie
Docteur en médecine général et titulaire d'un MBA Marketing et communication àl'IAE de Paris (Sorbonne Business School).
Les dernières actualités
Pour continuer la lacture