AccueilSante des enfantsUne étude révèle qu'un entraînement court et intensif améliore la santé des...

Une étude révèle qu’un entraînement court et intensif améliore la santé des enfants

De nombreux enfants ne font pas assez d’exercice et, par conséquent, ont souvent des problèmes de santé tels que le surpoids et l’hypertension. Une équipe de chercheurs de l’université Martin Luther de Halle-Wittenberg et de la faculté de médecine de Berlin, en Allemagne, a découvert que des méthodes simples peuvent être utilisées pour combattre cette tendance.

Dans leurs travaux, publiés dans l’International Journal of Sports Medicine, ils ont intégré l’entraînement par intervalles à haute intensité (HIIT) dans les cours d’éducation physique et ont observé des améliorations de la santé des enfants dans un laps de temps très court.

L’entraînement par intervalles à haute intensité alterne de courtes phases d’exercice physique intense avec des périodes de récupération. « Plus l’exercice est intense, plus les effets semblent être importants, même chez les enfants », explique l’un des responsables de cette recherche, Sascha Ketelhut. Il ne s’agit pas de la durée de l’exercice, mais plutôt de son intensité sur une courte période de temps.

« Il est intéressant de noter que cette forme d’exercice intermittent est précisément la façon dont les enfants se déplacent naturellement », note Ketelhut. Les enfants n’ont pas une propension naturelle à courir sur de longues distances. Au contraire, l’alternance constante entre des périodes d’effort intenses et de courtes phases de récupération, comme dans les récréations ou les jeux de cour de récréation, est plus conforme à la façon dont les enfants bougent et jouent naturellement.

Les effets du HIIT ont été bien étudiés chez les adultes, mais peu de recherches ont été menées chez les enfants en dehors des sports de compétition. Cette équipe a donc intégré la méthode dans l’éducation physique régulière des enfants âgés de huit à dix ans. Pendant les 20 premières minutes, les cours d’éducation physique habituels ont été remplacés par des activités impliquant des mouvements intenses, comme des courses de relais avec de courts sprints ou un entraînement en circuit, qui ont été interrompus à plusieurs reprises par de courtes périodes de récupération.

« Nous avons essayé de sélectionner des formes d’exercice intensives qui soient également amusantes », explique M. Ketelhut. Les séances d’entraînement étaient souvent accompagnées de musique et de chorégraphies. L’étude n’a duré que trois mois, mais a pu produire des résultats remarquables pendant cette période. Les performances d’endurance et la pression artérielle se sont améliorées de manière significative au cours de la période d’essai. Le chercheur estime que cela contribuera également à prévenir les problèmes de santé à long terme. « Une pression artérielle élevée dans l’enfance entraîne souvent une pression artérielle élevée à l’âge adulte », dit-il.

Selon M. Ketelhut, les résultats soutiennent l’idée d’intégrer le HIIT dans les cours d’éducation physique réguliers, car cette méthode d’entraînement est efficace et adaptée aux enfants, et les motive à faire de l’exercice. L’entraînement peut facilement être intégré dans un programme sportif standard, car il ne demande pas beaucoup de temps.

Les dernières actualités
Pour continuer la lacture