AccueilSante des enfantsUn programme axé sur les Échecs pour aider les enfants autistes

Un programme axé sur les Échecs pour aider les enfants autistes

Si les Échecs ont de nombreux effets bénéfiques sur le cerveau, ce jeu pourrait aussi changer le quotidien d’enfants lourdement handicapés.

La série Netflix « Le jeu de la Dame » a donné envie à de nombreux spectateurs de se mettre aux Échecs. Si la série a permis de (re)découvrir le jeu, de nombreuses études ont déjà démontré les bienfaits de sa pratique. Jouer aux Échecs aiderait à améliorer la concentration, la mémoire et la créativité. De plus, le jeu aiderait à protéger le cerveau contre la maladie d’Alzheimer.

Les nombreux effets bénéfiques de ce jeu vont d’ailleurs prochainement intégrer les écoles. La Fédération Française d’Échecs (FFE) va introduire Class’Echecs, un programme axé sur les Échecs dans les écoles. Cette démarche est rendue possible grâce au ministère de l’Éducation nationale. Mais la FFE souhaite aller plus loin.

Elle veut aider les enfants souffrant de formes graves d’autisme avec ce jeu. Pour cela, un autre programme va prochainement être lancé. En revanche, celui-ci sera exclusivement réservé aux enfants souffrant de dys, de TDAH et d’autisme.

Améliorer le repérage dans l’espace, la concentration et la sociabilisation grâce aux Échecs

Ce programme spécifique va être proposé dans 4 centres spécialisés basés en Île-de-France et en Guyane. Il va être encadré par des encadrants spécialisés et formés par le maître Emmanuel Neiman.

Les quatre centres vont proposés ce programme à 4 groupes de 4 enfants. Ceux-ci vont avoir droit chaque semaine à une heure dédiée où ils apprendront les bases du jeu. Au total, 30 sessions d’apprentissage vont avoir lieu.

Chaque centre va en bonus observer et étudier les enfants. Ils vont observer leur comportement face au jeu, leur mémoire mais aussi leur comportement social auprès des éducateurs mais aussi des autres enfants.

Maurice Bensoussan, président de la Société française de psychiatrie et membre de la commission Santé, social et handicap de la FFE, explique qu’avec ce programme, « Nous voulons comprendre comment les échecs font appel aux ressources cognitives, peuvent impacter la santé de personnes lourdement handicapées, rompre leur isolement et favoriser l’inclusion ».

La phase pilote lancée en avril

La première étape de ce programme dédiée va être lancée dans les jours qui viennent et s’étendra sur 2 ans. Dans un premier temps, l’objectif de cette phase pilote est de voir les effets bénéfiques sur un petit groupe d’enfants. D’autant plus que des études scientifiques et cliniques vont être menées en parallèle pour déterminer les bienfaits des Échecs sur le cerveau et le comportement des enfants.

Dans un second temps, le dispositif pourra être étendu à l’ensemble du territoire si les résultats sont concluants. La FFE espère avoir le soutien de la Haute Autorité de Santé afin que le programme devienne un outil supplémentaire dans l’arsenal thérapeutique. À terme, le jeu pourrait être proposé comme traitement non médicamenteux pour les patients les plus jeunes.

Toutefois, il faudra attendre la fin de la phase pilote prévue en 2024 pour connaître tous les avantages et les effets positifs des Échecs sur les jeunes malades.

Nathalie
Nathalie
Docteur en médecine général et titulaire d'un MBA Marketing et communication àl'IAE de Paris (Sorbonne Business School).
Les dernières actualités
Pour continuer la lacture