AccueilSante des enfantsLaisser les enfants manger des bonbons à Halloween ne serait pas nocif

Laisser les enfants manger des bonbons à Halloween ne serait pas nocif

Si Halloween est une fête aimée des enfants grâce aux bonbons, il ne faudrait pas interdire leur consommation en cette nuit festive.

La nuit du 31 octobre est l’une des plus attendues par les petites sorcières, monstres et autres vampires. Déguisés, les enfants frappent aux portes pour demander « Des bonbons ou un sort ». L’événement est ainsi l’occasion de faire le plein de friandises à dévorer. Mais cela peut aussi inquiéter les parents.

Entre les animations organisées dans les villages et la collecte, les enfants peuvent consommer de grandes quantités de sucreries. De fait, les parents redoutent une profusion de caries ou encore le « Sugar Rush ». Ce terme désigne une excitation importante provoquée par un excès de sucre. Pourtant, d’après les experts, il ne faut pas plus se méfier de ces bonbons d’Halloween.

Mieux encore, il ne faudrait pas priver les enfants de leur butin car cela serait encore plus nocif pour eux que de tous les manger. Cependant, la consommation doit être encadrée et surtout impliquer l’enfant pour mieux le responsabiliser.

Le Sugar Rush démenti par la science

Une méta-analyse réalisée en 2019 a démontré que le Sugar Rush relevait davantage du mythe que de la réalité. En effet, les chercheurs ont constaté que manger des bonbons n’avait pas d’influence sur notre humeur. Cet excès de sucre ne serait pas non plus à l’origine d’un trop plein d’énergie. Le sucre peut redonner de l’énergie, mais il ne peut pas agiter tout notre organisme au point de le rendre incontrôlable.

Néanmoins, cette surconsommation n’est pas sans risques sur la santé. Entre autre, manger trop de bonbons engendrerait une fatigue plus importante. Elle aurait également quelques effets négatifs sur les performances des enfants. Toutefois, les garçons seraient plus sensibles à ces effets que les filles.

Planifier la consommation des bonbons plutôt que de la bloquer complètement

Même si le Sugar Rush n’existe pas, il convient de rester raisonnable quant à la quantité de bonbons consommés. L’idéal reste d’en discuter avec l’enfant. Pour éviter tout sentiment de frustration, la diététicienne Natalie Mokari recommande de laisser l’enfant manger quelques bonbons de sa récolte sans privation. 

Cependant, pour éviter la formation de caries ou encore le grignotage, anticiper la consommation des friandises est préconisé. Pour cela, demandez à l’enfant quand il souhaite manger les sucreries récoltées. Ils peuvent par exemple être proposés en dessert ou au moment du gouter. Néanmoins, un aliment plus sain doit accompagner les bonbons.

Limiter la consommation permettra également d’éviter des maux de ventre aux plus jeunes. 

Nathalie
Nathalie
Docteur en médecine général et titulaire d'un MBA Marketing et communication àl'IAE de Paris (Sorbonne Business School).
Les dernières actualités
Pour continuer la lacture