AccueilSante des enfantsDanger des écrans : 40% des enfants de moins de 2 ans déjà...

Danger des écrans : 40% des enfants de moins de 2 ans déjà exposés

Les enfants sont face aux écrans de plus en plus tôt. Cela a un impact majeur sur leur développement, notamment chez les moins de 3 ans.

À la maison, au travail ou dans les transports, les écrans sont omniprésents dans notre quotidien. S’ils peuvent nous aider et nous divertir, ils représentent un danger quand leur utilisation n’est pas modérée. Ce point est déterminant en particulier pour les enfants et les jeunes utilisateurs.

Depuis les années 2010, de nombreuses études ont été menées sur le sujet afin de constater l’impact des écrans sur le développement des enfants. Ces derniers peuvent être des écrans de télévision, de smartphone, de tablette ou d’ordinateur. En avril 2019, l’Académie des Sciences tirait la sonnette d’alarme et lançait un appel. Celui-ci visait à alerter les parents et à réguler le temps d’exposition en fonction de l’âge des enfants.

Près de 3 ans plus tard, une nouvelle étude menée par IPSOS, l’ Observatoire de la Parentalité et de l’Éducation Numérique et l’Unaf révèle que la situation n’a pas changée. Pire encore, le temps passé devant les écrans a augmenté, notamment chez les plus jeunes.

Les enfants passent deux fois plus de temps devant les écrans qu’il y a 3 ans

L’étude en question a été mise en ligne le 7 février 2022, et ses résultats sont très inquiétants. Les chercheurs ont interrogés plus de 2 000 parents et 600 enfants âgés de 7 à 17 ans sur leurs habitudes face aux écrans. Ils ont constaté que la durée passée devant les écrans a augmenté de 53% chez les enfants. Ce chiffre est en augmentation comparé à la dernière étude en date remontant à 2019.

Cette augmentation a plusieurs origines. Tout d’abord, les enfants reçoivent leur premier appareil connecté de plus en plus tôt. L’âge moyen du premier smartphone est aujourd’hui de 10 ans. Ensuite, le confinement a bouleversé les habitudes des enfants. Obligés de suivre les cours en distanciel, l’exposition aux écrans a augmenté. Cependant, si elle était nécessaire pour suivre les cours, les enfants de moins de 2 ans ont aussi été mis devant les écrans.

Une exposition entrainant de nombreux retards de développement chez les tout-petits

L’étude montre ainsi que 43% des enfants entre 0 et 2 ans vont déjà sur Internet avec l’aide des parents. Elle pointe également du doigt le fait que 26% d’entre eux regardent de petites vidéos sur ces mêmes écrans. Or, une exposition trop jeune peut entrainer des retards dans l’apprentissage du langage, un manque d’activité physique, des problèmes de concentration et des difficultés à aller vers les autres.

De nombreux spécialistes recommandent ainsi aux parents de ne pas exposer les enfants aux écrans avant l’âge de 3 ans. Par la suite, les appareils peuvent être de bons outils d’apprentissage et de loisir. Mais il est important d’encadrer leur utilisation et de limiter le temps passé devant un smartphone ou une tablette. Enfin, pour éviter des troubles du sommeil, les enfants ne doivent pas être exposés à la lumière bleue avant de dormir ou avoir un de ces appareils dans leur chambre.

Nathalie
Nathalie
Docteur en médecine général et titulaire d'un MBA Marketing et communication àl'IAE de Paris (Sorbonne Business School).
Les dernières actualités
Pour continuer la lacture