AccueilBien-etreDormir avec les lumières serait nocif pour la santé

Dormir avec les lumières serait nocif pour la santé

Une étude montre que s’endormir en laissant des lumières vives allumées peut augmenter les risques de maladies cardiaques et de diabète.

Les écrans s’invitent de plus en plus dans les chambres. Pour trouver plus facilement le sommeil, certaines personnes allument la télévision ou vont sur leur ordinateur. Au bout d’un moment, ils peuvent tomber de fatigue et s’endormir en oubliant d’éteindre. Or, le fait de ne pas éteindre ces sources de lumière peut être nocif.

De précédentes études ont prouvé que l’exposition à la lumière bleue perturbait le cycle de sommeil. La lumière bleue est émise par les écrans de smartphone mais également d’ordinateur. Toutefois, la lumière bleue n’est pas la seule à blâmer. Les lumières classiques laissées allumées auraient aussi un impact sur la qualité de notre sommeil.

Une équipe de chercheurs américains a voulu connaître l’impact de ces lumières en menant quelques tests.

Des lumières fortes qui maintiennent le corps éveillé

Pour leurs recherches, les scientifiques ont fait appel à 20 jeunes adultes. Tous étaient en bonne santé et ont été divisés en deux groupes. Le premier groupe a dormi pendant 2 nuits avec une petite veilleuse allumée. L’intensité de la lampe en question était de 3 lux.

Le deuxième groupe a dormi avec des lumières plus intenses. Ils ont dormi sous la lumière d’un plafonnier pendant la première nuit (équivalente à 100 lux). Puis ils ont passé la deuxième nuit sous une lumière tamisée.

Les chercheurs ont remarqué que la lumière vive avait un impact négatif sur le corps. Comme il n’y a pas d’obscurité, le corps est toujours en état d’alerte. Même si l’esprit essaie de se reposer, le corps n’y parvient pas. Cela se traduisait chez les volontaires par plusieurs « symptômes ». En outre, leur rythme cardiaque était plus élevé et la propagation d’insuline dans leur corps était réduite.

Des conditions peu réalistes à étudier à nouveau ?

Si cette habitude persiste, les personnes concernées s’exposent à de graves problèmes de santé. Entre autre, l’exposition à la lumière pendant le sommeil augmenterait les risques de maladies cardiaques. De plus, l’un des auteurs de l’étude explique que « Plus la lumière est forte et proche de la personne endormie, plus le risque que la lumière active des réponses physiologiques dans le cerveau et le corps qui peuvent potentiellement nuire à la santé est élevé ».

Cependant, les résultats de cette étude sont à utiliser avec précaution. En effet, il est rare d’avoir un plafonnier aussi intense chez soi. La puissance du modèle utilisé pour l’étude équivaut à 4 plafonniers classiques. D’autres études plus proches des conditions réelles devront donc être menées pour voir l’impact sur la santé des patients notamment sur une plus longue période.

L’étude en question a été publiée dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences.

Nathalie
Nathalie
Docteur en médecine général et titulaire d'un MBA Marketing et communication àl'IAE de Paris (Sorbonne Business School).
Les dernières actualités
Pour continuer la lacture