Le vin rouge est l’alcool qui nuirait le plus à la peau




Pixabay

Le vin rouge a bien des vertus. Sous réserve d’une consommation modérée, ses bienfaits ont plusieurs fois été soulignés dans différentes études. Oui mais il ne serait pas le meilleur allié de votre peau. En effet, et selon la naturopathe Isabel Sharkar, il serait l’alcool le plus nuisible pour votre peau.

Interrogée par le site Pop Sugar, elle s’est montrée assez catégorique sur le sujet. En cause l’action vasodilatatrice de l’alcool associée aux méfaits du sucre contenus dans le jus de raisin fermenté.

Si elle reconnaît certains bienfaits du vin rouge pour la santé grâce à ses antioxydants, elle affirme aussi qu’il est l’alcool le plus susceptible de provoquer des bouffées de chaleur, des rougeurs et une peau tachée. Et de mettre particulièrement en garde les personnes souffrant de rosacée (couperose), une affection chronique de la peau qui se manifeste par des rougeurs sur les joues, le nez, puis le front et le menton…

Un verre de vin rouge au dîner serait bénéfique pour la santé

Selon une récente étude, un verre de vin rouge au dîner serait bénéfique pour la santé. Menée par des chercheurs de l’Université Ben Gourion du Néguev (Israël), elle nous apprend que la consommation quotidienne d’un verre de vin rouge lors du repas du soir serait bénéfique pour les personnes souffrant de diabète de type 2.

Menée auprès de 224 volontaires atteints de diabète de type 2 – la plupart de ces adultes âgés de 45 à 75 ans ne buvaient pas ou peu d’alcool au début de l’étude – elle a consisté à faire boire à chacun d’entre-eux lors du dîner, et en complément d’un régime alimentaire sain et équilibré : soit 150ml d’eau minérale, soit 150ml de vin rouge, soit 150ml de vin blanc.

Deux ans plus tard, les scientifiques en sont arrivés à la conclusion que ceux ayant consommé le vin rouge  » bénéficiaient d’une augmentation de leur taux de bon cholestérol ainsi que d’un meilleur ratio de cholestérol par rapport à ceux qui buvaient de l’eau » .

« Le vin rouge est celui qui fait le plus de bien à votre métabolisme, principalement parce qu’il améliore sensiblement votre profil lipidique en augmentant le bon cholestérol (HDL) tout en diminuant le rapport entre le cholestérol total et le cholestérol HDL » ont précisé les auteurs de l’étude dans leurs conclusions.

Reste que le vin doit être consommé avec modération qu’il soit blanc, rouge ou pétillant !