Médecins hospitaliers : appel à la grève


ANNONCES

Plusieurs syndicats de médecins hospitaliers appellent à une grève illimitée des gardes et des astreintes à compter de ce mercredi 1er septembre. L’un des objectifs du mouvement est de faire reconnaître “la pénibilité spécifique du travail de nuit lié aux missions de services publics à l’hôpital” dans le cadre de la très controversée réforme des retraites.

Selon le Syndicat National des Praticiens Hospitaliers Anesthésistes Réanimateurs Elargi (SNPHAR-E) tous les « médecins de la pénibilité » effectuent plus de 4 à 5 ans de leur carrière en travail de nuit. Toutes les études médicales et enquêtes nationales et européennes prouvent que ce travail de nuit, cumulé avec des horaires alternants, et avec une amplitude de travail bien supérieure aux 48 heures, retentit sur la santé et l’espérance de vie en bonne santé.


ANNONCES

Le syndicat se réfère notamment à un rapport du Conseil Economique, Social et Environnemental dont les résultats ont été rendus publics au mois de Juillet. Ce dernier conforte notamment les arguments sur la pénibilité du travail de nuit « Le CESE tient à réaffirmer le principe général de la nécessaire prise en compte de la pénibilité du travail de nuit dans le droit à la retraite. »

Aujourd’hui 9 syndicats appellent à une grève illimitée et dénoncent le fait que les médecins hospitaliers n’aient jamais été reçus ni écoutés sur le problème spécifique de la pénibilité du travail de nuit.


ANNONCES