Le paracétamol favoriserait l’asthme et les allergies


ANNONCES

C’est une enquête néo-zélandaise qui l’affirme : le paracétamol favoriserait l’asthme et les allergies chez les adolescents. Pour parvenir à cette conclusion les scientifiques de l’Institut de recherche médicale de Wellington ont étudié les cas d’un peu plus de 322.000 adolescents âgés de 13 et 14 ans (issus de 113 centres à travers 50 pays).

C’est ainsi qu’ils ont découvert que l’utilisation régulière de paracétamol à l’adolescence pouvait doubler les risques liés à l’asthme, à l’eczéma et aux allergies.


ANNONCES

Ainsi les adolescents prenant du paracétamol mensuellement auraient de deux fois plus de risques que les autres de devenir asthmatique. Pour une utilisation moyenne (au moins une fois au cours des 12 derniers mois) ce risque serait augmenté de 43%.

Cette étude a également permis de montrer que le paracétamol utilisé régulièrement pouvait favoriser certaines allergies comme les rhinites-conjonctivites ou bien encore l’eczéma.

Pour les chercheurs néo-zélandais, confortés par les résultats d’une récente étude éthiopienne. , il est urgent d’enquêter sur la relation entre le paracétamol et les différents symptômes évoqués plus haut et éventuellement d’orienter les utilisateurs vers l’utilisation d’autres médicaments comme les antipyrétiques.

Selon asthme et allergies.org l’asthme est aujourd’hui la première maladie chronique de l’enfant et provoque encore 1 000 décès par an chez les moins de 65 ans.


ANNONCES