Le BPA n’est pas dangereux pour la santé…?


ANNONCES

Voilà une nouvelle qui n’a pas fini de relancer le débat sur la dangerosité ou pas du BPA ou Bisphénol A, cette fameuse substance chimique présente dans tous les plastiques alimentaires mais aussi dans le revêtement des boîtes de conserve et des cannettes…

Alors qu’en début d’année l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments reconnaissait avoir observé des signaux d’alerte sur des rats exposés au BPA et après que le Parlement Français ait décidé de suspendre la commercialisation des biberons produits à base de Bisphénol A sur le territoire français, voilà que l’agence européenne pour la sécurité des aliments prend tout le monde à contre-pied en indiquant qu’il n’y a pas lieu de modifier les recommandations actuelles sur la dose journalière tolérable. Pour les scientifiques aucun nouvel élément n’apporte une preuve suffisante pour qu’ils reconsidèrent leur position. Les expériences menées récemment sur des animaux (rats) ne sont pas susceptibles de les faire changer d’avis


ANNONCES

Et pourtant nombreux sont ceux qui en France comme dans le reste du Monde continuent d’alerter l’opinion et les autorités sanitaires sur la toxicité de cette substance accusée d’agir comme un perturbateur endocrinien et d’être impliquée dans des affections aussi variées que les problèmes de reproduction, l’obésité, les cancers du sein et de la prostate, le diabète, les dysfonctionnements thyroïdiens et les problèmes d’attention chez les enfants.

Parmi les opposants au BPA il y a bien sûr le Réseau Environnement Santé qui malgré cet avis devrait continuer à œuvrer en faveur de l’interdiction du Bisphénol A dans les plastiques alimentaires et ce afin de protéger les personnes les plus vulnérables : femmes enceintes et jeunes enfants, en particulier les nourrissons allaités.

Autre opposant la Ligue contre le Cancer qui a d’ailleurs lancé une pétition en ligne sur son site internet pour dire définitivement non au Bisphénol A. Pour la Ligue cette molécule présente un risque avéré pour la santé lorsqu’elle se mélange aux boissons et aux aliments. Cette pétition est accessible en ligne en cliquant ici.


ANNONCES