L’obésité : principal facteur de risque dans l’apparition de certains cancers


ANNONCES

obesity“L’obésité : principal facteur de risque dans l’apparition de certains cancers” par le Docteur Erard de Hemricourt. L’excès de poids et surtout l’obésité avec son cortège de maladies associées représentent l’un des principaux fléaux médicaux de notre société moderne entraînant une surcharge importante des dépenses de santé. À lui seul, l’excès de graisse corporelle est considéré comme l’un des principaux si pas ‘le’ principal facteur à l’origine d’une série de pathologies interconnectées comme les maladies cardio-vasculaires avec son lot d’infarctus et de thromboses cérébrales, l’hypercholestérolémie, l’hypertension artérielle ou le diabète de type II.

L’une des principales mesures de santé publique que ce soit en France ou dans le reste de l’Europe est la prévention de l’obésité chez l’adulte et surtout chez l’enfant. Et à cet égard, la France ne s’en sort pas trop mal. Voyez les chiffres : alors qu’aux États-Unis environ un tiers de la population adulte est obèse, la France ne compte « que » 17 % d’adultes obèses et « seulement » 3 % des enfants qui le sont également. Évidemment, ces chiffres sont considérables et tout ce qui pourra être réalisé pour réduire cette tendance doit être tenté. De par son importance, l’obésité n’est plus un problème purement médical mais devient un enjeu de société sachant que, par exemple aux États-Unis, l’ensemble des dépenses consacrées à la prise en charge des maladies liées à l’obésité avoisine 147 milliards de dollars par an ce qui représente tout de même 10 % du budget de santé fédéral.


ANNONCES

D’après les résultats d’une étude publiée à la fin 2009 par l’Institut Américain de Recherche contre le Cancer (AICR – American Institute of Cancer Research), l’obésité serait également liée à l’apparition, chaque année, d’environ 100 000 cas de cancer sur le territoire américain. Mais outre ce chiffre impressionnant, ce qui est particulièrement troublant d’après cette étude, c’est l’importance de certains cancers directement liés à l’obésité. Les chercheurs de l’AICR ont étudié sept types de cancers connus pour avoir un lien avec l’obésité. Ils ont ensuite calculé la proportion de ces tumeurs ayant comme cause probable l’excès de graisse corporelle.

Selon eux, 49 % des cancers de l’endomètre seraient causés par l’obésité. Il en est de même pour 35 % de tous les cancers de l’œsophage, 28 % des cancers du pancréas, 24 % des cancers du rein, 21 % des cancers de la vésicule biliaire, 17 % des cancers du sein et 9 % des cancers colorectaux. Selon le Dr Weldon, l’un des directeurs de l’Institut de Recherche contre le Cancer aux USA, c’est la première fois que l’on peut quantifier de manière relativement précise l’importance de l’obésité sur l’apparition de certains types de cancers. Toujours selon lui : « non seulement, l’obésité augmente le risque de développer un cancer, mais globalement, elle est associée à une survie plus courte et peut entraver l’efficacité du traitement anti-tumoral ». Bien que la cause exacte ne soit à l’heure actuelle pas encore clairement établie, les chercheurs pensent que l’excès d’œstrogène libéré par les cellules graisseuses en surabondance dans l’organisme serait le coupable tout désigné. En tout cas pour le cancer du sein. D’autres études ont montré que la présence excédentaire de graisse dans l’organisme est également liée à un stress oxydatif important et à une réaction inflammatoire inappropriée pouvant mener au long terme au développement de cellules cancéreuses anarchiques. Cette étude mérite d’être confirmée mais elle a toutefois le mérite d’attirer notre attention sur les risques de plus en plus nombreux associés à l’obésité.


ANNONCES

Laisser un commentaire